Spartacus - Shadow Games (1.05)

Batiatius se fait piéger et est obligé d’envoyer Crixus et Spartacus combattre une légende de l’arène qui reste aujourd’hui invaincue. Les deux gladiateurs vont devoir apprendre à combattre ensemble.

Les choses sont sur le point de changer, aussi bien pour Batiatus que pour Spartacus, car le combat de l’épisode leur apportera soit la gloire, soit la mort. Bien entendu, pour Batiatus, cela n’est pas littéral, mais il est certain que sans cette victoire, il n’aura plus grand-chose pour se battre.

Crixus va donc rejoindre le duo, sortant de sa storyline secondaire pour venir nous parler de la gloire au cœur de l’arène. L’ennemi qu’il combattra aux côtés de Spartacus n’est autre que Theocolis, l’ombre de la mort. Un seul homme a survécu à un combat contre lui : Doctore, et ce dernier compte bien pousser les gladiateurs qu’il entraine vers la victoire, car ici il s’agit d’entrer dans la légende ou de mourir dans l’oubli.

La série a déjà illustré son penchant à flirter avec une touche de fantastique, mais ce combat va pousser cela un peu plus loin, lui donnant une signification clairement mystique. Quand Theocolis entre dans l’arène, le ciel s’assombrit et il est clair que la sècheresse ambiante ne trouvera son terme que dans le bain de sang auquel nous serons témoins.

L’affrontement se révèle électrique et violent. De ce côté-là, la série semble s’améliorer graduellement, ce qui laisse entrevoir un avenir plutôt enthousiasmant pour les adeptes de l’arène.

D’un autre côté, la préparation au combat a bien aidé. Les enjeux pour tous les protagonistes sont présentés les uns après les autres. Pour Spartacus, rester en vie et convaincre Crixus de l’accepter en allié est primordial, mais pour ce dernier, la gloire personnelle ne semble pas laisser d’opportunité à cela, sauf peut-être avec Naevia.

Mais tout ceci parait presque bateau et il est plus facile de s’intéresser à l’intrigue autour de la tentative d’assassinat de Batiatius. Celle-ci apparait clairement comme un déclic qui va lui permettre d’entamer sa lente remonté qui devra trouver confirmation dans l’arène. Pour lui, les choses vont changer, pour Spartacus, aussi.

Cet épisode se focalise peut-être un peu trop sur certains points de son histoire qui étaient déjà bien établis, mais offre de nouvelles opportunités qui vont être saisies et qui vont faire avancer l’intrigue générale qui commençait à tourner en rond. Ajoutons que le combat tant attendu se révèle à la hauteur de ses promesses, ce qui permet à l’ensemble d’être de bonne facture et de montrer que la série a toujours du potentiel à explorer.