L’équipe de Sheppard accomgane Todd the Wraith pour une mission de négociation d’alliance avec une autre ruche.

Dr. Keller : So what’s happen now ?
Dr. McKay : If history taught us anything, this is the part where we get double-crossed and take prisoners.

La preview n’inaugurait rien de bon, et le pitch de base, comme assez régulièrement dans Stargate Atlantis allait dans ce sens. Le Dr. Keller a peut être un remède pour faire que les Wraith ne mangent plus ! Oui, car ces bêtes-là nous mangent pour rappel. Mais bon, c’est scientifique, ce n’est pas sûr à 100%, il faut tester sur de vrais cobayes, blablabla. De temps en temps, on utilise une excuse scientifique. Alors quoi ? Ils n’ont pas regardé SG-1 les scénaristes d’Atlantis ? Le coup du vaccin, du sevrage, du vous l’appelez comme vous voulez, on nous l’a déjà fait, hein ! Ils étaient pas folichons nos amis Go’auld, bah tu penses bien qu’ils ne vont pas l’être les Wraiths. C’est pire pour eux. Franchement, quel concept pourri, on veut les priver de repas.

Pour compliquer un peu le jeu, car ce ne serait pas drôle autrement, pour que les ennemis, qui comme le fait si bien remarquer Sheppard s’entretuent déjà entre eux, acceptent, il faut les convaincre. Les voilà à faire équipe avec Todd dont la Reine est morte, mais il en a besoin d’une nouvelle, car l’autre Reine autrement, c’est direct non, elle ne voudra pas tester le truc-bidule inventé par Keller (ils n’ont que ça à faire les scientifiques sur Atlantis) ! La hiérarchie je vous jure ! The New Queen will be Teyla, qui passe sur la table ! Ouhouh quelle idée, j’en tremble. Un épisode Teyla, c’est tout ce que je voulais, on connaît tous mon amour pour le personnage, et le scénario renvoie Rachel Luttrell à ses premières performances.  Le pire dans tout cela, c’est que Rodney, il ne fait rien, mais rien. Oui, il était sûrement occupé sur un autre plateau avec Daniel Jackson, mais quand même ! Pourquoi ne pas utiliser décemment Ronon et Sheppard ? Surtout Ronon, il en a besoin. Il a de bonnes idées en plus, pour lui, faut liquider tout le monde. Un mec bien, ce Ronon. Il n’empêche, non, ils ne vont pas être plus productifs.

Le pire dans l’histoire, c’est que malgré une idée recyclée, malgré une mauvaise exploitation des personnages, une histoire qui ne tient pas debout – et qui est démontable en 30 sec – malgré tout cela, c’est regardable. Cela aurait pu être franchement mauvais, on a vu pire. C’est juste complètement oubliable.