Stargate SG-1 - Talion (10.17)
Lors d’un sommet Jaffa, un attentat laisse pour mort Teal’c et Maitre Bra’tac. Quelques semaines plus tard, Teal’c remis de ses blessures, quitte le SG-C pour accomplir sa vengeance. Son ennemi prend alors contact avec la Terre pour leur offrir son aide contre ceux qui planifient une vague d’attentat contre eux. Sg-1 part pour tenter d’arrêter Teal’c.

Plus la fin approche, moins on parle des Orii, et meilleurs sont les épisodes. En général, les « Teal’c’s episode » sont assez bon, le personnage étant rarement développé, une intrigue même des moindres, avec lui au centre, est toujours intéressante. Mais ce qui surprend le plus, c’est que dans SG-1, un personnage accomplit sa vengeance sans questionnement moral, et avec une certaine violence, comme par exemple cette scène sûrement inspirée de Man On Fire, où Teal’c place une bombe dans le corps de son ennemi et s’en va tranquillement laissant l’autre crier jusqu’à ce qu’il explose. Teal’c en tire d’ailleurs une certaine joie. Il va jusqu’à se battre contre SG-1 pour finir son extermination. Le combat contre Mitchell est d’ailleurs assez bien chorégraphié, rappelant l’épisode « Sodan« . Tout se termine par une démonstration de la fierté qu’éprouve Bra’tac envers celui qu’il considère comme son fils.

L’épisode développe aussi une partie assez inexplorée, et surtout rarement évoquée, du passé du personnage, sa vie avant de rejoindre SG-1, et la mort de sa mère.

On notera que Mitchell va le couvrir jusqu’au bout, et exprimera son approbation envers les actes de son ami. Alors la franchise Stargate va-t-elle commencer à sortir des sentiers battus. Cela me rappelle Atlantis, quand Ronon explique qu’il compte purement et simplement liquider Michael s’il le croise, finit la discussion. Des comportements assez logiques dans les environnements hostiles dans lesquels évoluent les personnages, mais toujours contre balancés par la volonté diplomatique. « Négocier au lieu d’agir » va-t-il prendre sa retraite en même temps que le Dr. Weir ? Les rumeurs sur le futur rôle de Carter dans Atlantis, la place en remplaçante pour le commandement de la cité.

Pour SG-1, on espère simplement que les derniers épisodes seront aussi efficaces que celui-là, et qui Teal’c aura le droit à quelques scènes de dialogues avant la fin de la série.