La dernière manœuvre de Chloe va sortir le Destiny de sa dangereuse situation, mais cela ne sera que temporaire, de nouveaux drones vont bientôt arriver et le vaisseau est trop endommagé pour supporter une seconde attaque.

Stargate Universe revient pour ses 10 derniers épisodes qui, rappelons-le, ont été tournés avant l’annonce de l’annulation de la série. On reprend donc là où on s’était arrêté, au moment où, comme souvent, le vaisseau est dépassé par l’ennemi. La grosse différence étant que ce dernier ne désire par prendre possession du Destiny, mais juste le détruire.

Universe, malgré tout ce qui a été mis en œuvre pour tenter de prouver le contraire, est toujours une série Stargate et les scénaristes n’ont pas changé. Du coup, ce n’est pas surprenant de constater la commodité des rebondissements qui vont s’enchainer pour sauver l’équipage du vaisseau.

Il y a d’abord le retour – au timing impeccable – des aliens bleus. Ceux-ci vont même se montrer tellement généreux qu’ils vont accepter gentiment de régler le problème « Chloe » qui était devenu ingérable. Après la montée dramatique que la perspective de sa mort prochaine avait suscitée, il est presque dommage de voir comment cela se résout au milieu de tout le reste avec, en plus, un gentil bonus final qui va permettre à la jeune femme d’être encore utile à l’occasion. C’est bien emballé, mais c’est tristement facile.

En tout cas, les méchants aliens bleus reviendront et ils ne sont peut-être pas les seuls, car les drones destructeurs semblent être destinés à devenir une menace occasionnelle qui pourra être ressortie au moment opportun.

Quoi qu’il en soit, Eli avait commencé à retrouver une certaine utilité quand on l’avait laissé et il est agréable de constater qu’il poursuit dans ce sens, délivrant toutes les bonnes idées au moment où il faut afin d’assurer une sortie convenable à toute cette crise.

Au milieu de tout ça, c’est une fois de plus Rush qui va sortir du lot, se montrant plus souple, mais surtout, plus diplomatique, ce qui est payant. Il démontre qu’il est toujours aussi calculateur et qu’il a encore une longueur d’avance sur tout le monde. Camille est là pour nous suggérer qu’il se comporte de manière plus « humaine », en particulier envers Chloe, mais il semble avant tout qu’il joue avec ses ressources, étant prêt à prendre des risques si cela peut se révéler profitable pour l’avenir, car lui, il pense déjà à ce qui vient.

En tout cas, cet épisode de reprise est dans la tradition Stargate : rythmé et profitant d’une bonne dose de suspens, mais plombée par le manque de spontanéité des différents twists. Il y a des idées intéressantes, mais une scénarisation routinière leur enlève beaucoup d’impact et aplanit l’ensemble. Le divertissement est là, mais il manque une étincelle sérieuse pour que cela soit réellement palpitant.