Camille et Rush décident de prendre le contrôle du vaisseau alors qu’une menace extérieure apparaît.

« Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez ces gens ? » est sûrement la question qui me revient le plus souvent en visionnant Stargate Universe. Leur passivité se bouscule avec leur stupidité pour prendre la tête de la liste de ce qui est le plus insupportable dans la série.

Voilà un moment qu’on nous prépare l’insurrection, mais à l’évidence que scénaristiquement parlant, car le plan d’action de Camille et Rush n’est pas ultra travaillé. Il faut dire aussi que le second se retrouve réellement mêlé à cette histoire avant tout par intérêt personnel, pour ne pas changer aux habitudes. Si ce n’est que cette fois-ci, il met tout le Destiny en danger.

Mais, avant que cette rébellion prenne forme, nous avons avoir le droit à une introduction prétentieuse sur du Brand NewChloé cauchemarde des aliens, conséquence de son kidnapping. Ceci est avant tout là pour justifier ses prises de décisions dans l’épisode, la conduisant à s’allier à Rush, plutôt qu’à Young. Pour le coup, si cela peut mettre un terme à sa relation avec Scott, nous aurons toujours gagné cela.

S’ensuit donc la prise de contrôle du navire par les civils, grâce à Rush, avec quelques petits imprévus pour pimenter le tout. Difficile de ne pas penser comme T.J. et cela avant même qu’on lui fournisse l’occasion d’exprimer son point de vue : Young va forcément venir reprendre les commandes. Il est formé à cela, à ne pas céder à la menace et à faire la guerre. Une pensée qui ne fut pas développée par les quelques civils du coin, symbolisant cette guéguerre de pouvoir. Il faut bien dire qu’ils ne sont pas nombreux dans ce conflit ouvert – et qui n’est pas fini – les autres hommes et femmes se trouvant sur le Destiny n’ayant clairement pas leur mot à dire (ils ne font que figuration).

L’épisode continue donc de jouer sur les mêmes ressorts relationnels, opposant les mêmes protagonistes, les entraînant à avoir les mêmes réactions. J’insiste : les mêmes !

L’ensemble sera sauvé in extremis par une nouvelle attaque alien, qui réussira à instaurer une certaine tension. L’issue est connue autant que les retournements de situation, mais cela réussit à donner un intérêt nouveau à ce qui se passe (mais n’ouvre aucunement les yeux à Camille devant la stupidité de la crise en place).

Divided n’est pas une grande réussite, les scénaristes utilisant continuellement les mêmes ressorts pour alimenter les conflits entre leurs protagonistes, et ne sachant clairement pas comment on réalise une rébellion, une vraie. Le tout n’est pas aidé par le fait que l’on fait clairement du surplace dans le vaisseau, où les intervenants sont trop bornés pour évoluer.