Avec le mal fonctionnement du vaisseau, l’équipe manque de temps et doit travailler avec Kiva pour sauver le navire et ses occupants.

Tout d’abord, mes excuses ; J’avais émis l’idée que ce brave Franklin était derrière les problèmes de fonctionnement de Destiny, et si j’aime être surprise, j’aurais préféré avoir raison. Il semble qu’Universe aime avant tout créer des problèmes venant de l’extérieur, et rapidement, Rush nous annonce que la source du dérèglement est un pulsar binaire. Cela ne va donc pas réussir à créer une quelconque connexion valable entre tous les évènements qui se déroulent dans le coin, mais se trouve là pour compliquer la situation. Autant dire que cela sonne comme un prétexte qui manque singulièrement de consistance. Quoi qu’il en soit, ils ont un super timing dans cette série, et ils vont l’exploiter durant tout l’épisode.

Ce dernier ne va pas contenir grand-chose, les évolutions de l’intrigue pouvant être facilement condensée en 15 minutes. À la moitié, en tout cas, il ne s’est encore rien passé de suffisamment concret pour faire évoluer l’intrigue. Les éléments se mettent en place pour envoyer Scott et Greer à l’extérieur réparer le problème technique (Greer, sérieusement ? Ne devrait-il pas rester sur le vaisseau, étant plus utile en machine à tuer qu’à toute autre chose ?), pendant qu’un plan se met en place pour duper Kiva. Celui-ci va mal tourner, mais va servir à justifier pourquoi Eli et Chloe ont été perdu dans des couloirs pendant quasiment deux épisodes. J’aurais bien aimé que cette balade aboutisse sur une découverte ou quelque chose dans le genre, mais je vais me contenter de cela.

Si le précédent épisode avait été quelque peu mal agencé, il se révèle être de meilleure facture que cette seconde partie, qui va principalement tourner autour du pot, pour faire monter la pression (se ressentant assez peu, par ailleurs), dans le but de tout cumuler pour les derniers instants.

Avant d’en arriver là, l’histoire va donc jouer sur les interactions entre les membres des différents clans – entre une Kiva cherchant à asseoir son pouvoir et manipuler Camille et T.J. se retrouvant à soigner l’adversaire – et quelques scènes sentimentales pour Chloe et Eli, qui ont le mérite de n’être pas trop mal écrites, mais qui ont des difficultés à s’imposer au vu des enjeux qui sont censés alimenter l’épisode.

Malgré la qualité plus que discutable de cette première saison, j’attendais encore beaucoup trop de ce season finale, qui ne va pas réussir à faire remonter le niveau et va trouver le moyen de me décevoir. Le pire étant que pour une raison tout à fait mystérieuse, je serais présente pour la seconde saison.