Stargate Universe - Life (1.09)

Camille et le Lt. Scott retournent sur Terre pour voir leurs proches. Sur le vaisseau, Rush découvre une nouvelle salle avec un équipement qu’il croit pouvoir aider à reprendre le contrôle du vaisseau. TJ est en charge de faire une évaluation psychologique.

Il y a à peine deux épisodes, une partie de l’équipage s’est rendue sur Terre. Cette fois, seulement deux le font, mais la différence se trouve dans le fait que Telford n’essaie pas de réaliser un plan moyennement réfléchi pour ramener tout le monde sur Terre.

Le problème, c’est que sans cela, il faut bien mettre autre chose, surtout qu’on ne peut pas dire que Scott et Camille soient deux personnages vraiment intéressants. Le premier parce qu’il est assez plat de manière générale, malgré le fait que l’on n’arrête pas de lui offrir des opportunités pour se distinguer et évoluer, et la seconde, avouons-le, si ce n’était pas Ming Na qui l’interprétait je ne saurais même pas son nom.

Enfin bon, c’est triste pour eux, car ils ont sur Terre des choses qui leur manque et reconnecter avec empire la situation. Heureusement, TJ est là pour faire des évaluations psychologiques, ce qui est une bonne chose… sauf que la majorité de l’équipage l’évite.

Il nous reste alors Rush qui a une nouvelle obsession et Young qui se met en travers de sa route. Il va dès lors se comporter comme il le fait toujours, ce qui ne va rien apporter. C’est alors que l’on pense à ce que dit Carl Strom à Camille, sur Terre, elle pourrait créer sa propre place et offrir une nouvelle option. Rush veut faire les choses à sa façon, Young à la sienne, et rien ne se fait finalement, ou cela va très lentement. Si les scénaristes désirent vraiment faire quelque chose de Camille, l’opportunité existe donc, et ça sera plus passionnant que tout ce qui a pu lui être donné jusqu’ici.

Pour finir, la crise entre Telford et Young passe au stade supérieur, mais il est difficile de voir où cela est censé nous mener. Un peu comme tout le reste de l’épisode d’ailleurs. Les scénaristes semblent un peu trop fiers de quelques-unes de leurs idées et n’arrêtent pas de les utiliser sans se rendre compte qu’elles perdent tout leur intérêt. Il ferait mieux de se décider à nous fournir du concret, avec un peu d’action et des enjeux crédibles qui nous permettraient finalement de connecter avec cet équipage en perdition.