Lt. Scott, Eli, Chloe et Greer sont coincés sur une planète après que le Destiny soit reparti sans eux. Le Dr. Rush cherche un moyen pour les retrouver. Le temps est compté, le vaisseau s’apprêtant à quitter la galaxie.

Suite à l’exploration d’une planète qui a mal tourné, Scott, Eli, Chloe et Greer se sont retrouvés coincés dans des ruines. L’épisode reprend donc là où le précédent s’était arrêté, avec pour mission première de faire que les membres de l’équipage manquant finissent par rejoindre le Destiny. Cela ne va pas être si évident que cela.

Il aura fallu un peu de temps, mais il semble que l’équipe créative a réalisé certaines de ces erreurs et se décide au passage à prendre quelques risques. Ce n’est pas la perfection, mais après l’épisode de Rush, celui-ci développe une histoire plus feuilletonnante qui sert assez bien la série et se penche sur un personnage qui n’a jusque-là eu que très peu à faire : Greer.

C’est simple : nous avons d’un côté le Destiny et de l’autre notre groupe perdu. Sur le vaisseau, Rush met au point un plan pour retrouver les membres de l’équipage tandis que Young coordonne et fait face aux problèmes techniques devenant de plus en plus importants. T.J. va par ailleurs réussir tant bien que mal à annoncer la nouvelle de sa grossesse à son supérieur, ajoutant une couche de drame et d’émotion à l’ensemble. Ce n’est pas ultra concluant, mais l’idée même d’un bébé sur le vaisseau n’est pas ce qu’il y a de plus attirant.

Quoi qu’il en soit, Scott, Eli, Chloe et Greer sont sur une planète et doivent trouver un moyen de retrouver le Destiny. La situation ne va pas tourner à leur avantage, isolant Greer du groupe et envoyant les trois autres sur d’autres planètes. Tout ceci renforce pas mal la dynamique de l’équipe, qui est une combinaison classique – ils sont 4 dont 3 hommes et 1 femme – et qui va réellement permettre à chacun de faire preuve d’initiative et de personnalité. Scott endosse le rôle de commandant, exprimant pas mal ses doutes, mais devant être celui qui prend des décisions et l’une d’elles sera de laisser Greer derrière, ce qui va pas mal le ronger et rendre chaque initiative suivante plus difficile à prendre. Eli est la tête pensante, devant aller au-delà de son problème d’estime pour convaincre les autres que son plan – consistant à passer de planète en planète – est le plus censé. Il est en tout cas valable, et permet de montrer un groupe qui a une véritable envie de survie. Là-dedans, on pourrait s’imaginer que notre chère Chloe est inutile, mais il apparaît que les scénaristes ont des plans pour elle, si ce n’est qu’ils ne sont pas encore très clairs. Enfin, elle va fournir son aide et cela n’est pas anodin.

Pendant ce temps-là, Greer est donc coincé sur la planète, ce qui va servir de prétexte à faire ressurgir de vieux souvenirs – un procédé plus efficace pour explorer les personnages que les pierres de communications. Le militaire n’a donc pas eu la vie simple et si c’est un peu poussif, cela reste en accord avec le peu que l’on savait du personnage jusque-là.

Dans son ensemble, Lost se révèle donc plutôt convaincant et évite de tomber dans la facilité en résolvant toute la situation. Il devient rapidement évident que Greer va être retrouvé, mais que ce ne sera pas le cas de  Scott, Eli et Chloe, officiellement perdu dans une galaxie. Je n’irais pas m’en plaindre, la série posant ainsi enfin de véritables enjeux dramatiques donnant envie de voir la suite.