Le Colonel Young doit faire son rapport sur Terre après la perte de Rush, mais un mal fonctionnement des pierres de communications le font se retrouver sur un vaisseau alien.

Dans le dernier épisode de Stargate Universe qui a été diffusé, le Colonel Young abandonnait sans réfléchir Rush sur une planète. Une décision complètement stupide, servant à illustrer à quel point les protagonistes principaux de cette série ont de grandes difficultés à se supporter. Ce qui tombe bien, la première partie de saison du show s’est efforcée de nous faire ressentir la même chose envers la moitié de l’équipe. Les autres sont soient des larbins, soient inutiles.

Autant dire qu’entre moi et Stargate Universe, ce n’est pas le grand amour, et que ce retour se devait d’être convaincant. En tout cas, il devait tenter de renverser la vapeur. Une partie de l’histoire va y arriver, tandis que l’autre continuera à développer un pan de la série qui tend à me porter sur les nerfs.

Ainsi, l’épisode débute entre le conflit ouvert entre Young et Camille, cette dernière étant décidée à faire naitre les soupçons sur le colonel autour du destin de Rush. La jeune femme n’a pas eu grand-chose pour s’affirmer dans la série et la seule raison pour laquelle je connais son nom est qu’elle est interprétée par Ming-Na, ce qui impliquait qu’elle allait faire quelque chose à un moment ou un autre. Comme beaucoup sur le Destiny, au lieu d’essayer d’établir un lien solide pour que je puisse me prendre d’affection pour le personnage, elle va mettre les pieds dans le plat, et être celle qui va lancer un mouvement de rébellion, opposant clairement militaires et civils.

Il n’y a que les prémisses de l’insurrection à venir, vu que l’épisode va être occupé par la rencontre avec la première espèce alien. Jusque-là, les interactions n’avaient lieu qu’entre les membres de l’équipage. Autant dire que l’introduction d’un peuple, c’est comme le Messie : on l’attendait avec ferveur. Pour le coup, au moins, cela offre l’occasion de donner une nouvelle valeur à ces pierres de communications, une technologie qui n’a que très rarement servie comme il se devait les intérêts du show (bien au contraire). Les scénaristes vont jouer la carte du mystère, ne dévoilant que peu de choses sur cette espèce avec laquelle il n’y aura aucune communication d’établie, juste des tirs. En fait, cela démontre assez bien l’amateurisme ambiant, ne sachant comment appréhender l’inconnu. Il y a un gros manque d’expérience, mais cela va aussi avoir l’avantage de créer pendant une partie de l’épisode une sensation de solidarité dans l’équipage du Destiny, ce qui manque singulièrement à la série.

Nous avons le droit à une bataille dans l’espace, ce qui nous fournit une dose d’action assez rafraichissante, permettant de faire l’impasse sur les facilités scénaristiques qui accompagnent ce conflit : le fait que Rush se trouve justement sur le vaisseau ennemi et que pour donner une utilité à Chloé, ce soit elle qui soit faite prisonnière. Il est dommage par contre de voir Eli utiliser comme simple sous-fifre (ce qui était déjà le cas avant), en partie présent pour nous dire ce que l’on doit penser (il est quand même le personnage le plus proche de nous, étant le pont entre les civils et les militaires).

Stargate Universe ne fait pas un retour fracassant, ce qu’entre nous, je n’attendais pas au vu de la première partie de saison. Enfin, cet épisode se trouve être plus énergique et mieux agencé que la moyenne de la série, réussissant à canaliser ses éléments autour d’un même but, ce qui sert autant l’intrigue que les protagonistes. Space ne fournit pas la meilleure introduction du monde pour une espèce alien, possédant les défauts évidents de la série, mais permet à cette dernière de revenir en donnant un peu d’espoir pour l’avenir.