Eli trouve une solution pour ouvrir un portail vers la Terre. Rush tente de convaincre tout le monde que c’est trop dangereux, mais il échoue. Il négocie alors avec Young pour rester sur le vaisseau quand le Destiny reçoit un message radio venant d’un autre Rush.

Les épisodes de Stargate Universe commencent régulièrement de la même façon. On nous ressert un même point de départ qui donne suite à un développement différent. Ici, il est question d’ouvrir la porte vers la Terre. Tout ça parce qu’il est un génie, Eli aurait soudainement trouvé la solution pour utiliser le 9ème chevron au moment où le vaisseau se recharge dans une étoile.

Ça ne s’annonce pas très intéressant, car le scénario nous a donc déjà été servi avec une variante. Cela dit, la conjoncture à bord du Destiny a varié et Rush est désormais un peu plus écouté et va décider de rester avec quelques membres d’équipages. Et c’est là que le twist de l’épisode survient : un second Rush apparait pour annoncer que la solution d’Eli ne va pas fonctionner comme prévu.

On coupe donc court à tout ce qui se passe pour nous entrainer dans une direction plus intéressante, car plus originale. Il n’aurait pas été compliqué de simplement nous jouer deux storylines temporelles, mais au lieu de ça, nous avons un personnage qui revient dans le passé par accident et qui va changer l’avenir. Le mieux étant que pour une fois, la situation va être explorée avec un sens pratique rarement constaté dans la série.

Certes, il y a une certaine commodité dans la route qui est empruntée, en particulier avec un tel timing – comprendre après une suite d’attaques qui a laissé le vaisseau dans un piteux état –, mais les survivants étant le plus souvent inaptes quand il s’agit d’exploiter pleinement une opportunité quand elle se présente à eux, on ne peut que saluer la non-passivité dont ils font preuve.

Twin Destinies possède en plus quelques twists qui reposent sur les classiques du show : la duplicité de Rush et la légère paranoïa ambiante. Cela semble surtout là pour insinuer des doutes au sujet du second Rush et de ce qui est accompli. Que s’est-il réellement passé à bord du premier Destiny ? La question obtient une réponse qui ne peut que laisser le doute planer. Peut-être n’était-ce là que pour éviter que l’on baisse notre garde, mais il y a aussi la possibilité que cela revienne plus tard. Nous le saurons bientôt.

En attendant, même si cet épisode illustre une nouvelle fois que le traitement des voyages temporels se fait avec légèreté et beaucoup de commodités dans la franchise Stargate, il est appréciable de voir les personnages mettre un terme aux débats interminables pour agir avec logique et efficacité, le tout en entretenant un certain suspens, même si les dommages sont très calculés.