State of Affairs : Le briefing du matin (Pilote)

State of Affairs (pilote)

Charleston Tucker a la responsabilité de préparer tous les jours un briefing au nom de la CIA pour la Présidente américaine Constance Payton. Aujourd’hui, elle choisit de privilégier le sauvetage d’un otage et de ne pas mentionner la possible élimination d’un terroriste responsable pour la mort de son fiancé. Cette décision pourrait bien se retourner contre elle.

Il apparait que, depuis que la NSA est reconnue comme étant la pire agence de renseignement américaine à cause de ses méthodes douteuses, la CIA est redevenue attractive pour les scénaristes. L’Agence étant naturellement noyée dans le secret, n’importe quoi peut visiblement être écrit à son sujet. Il semble que ce soit une des raisons qui ont permis à State of Affairs de voir le jour.

On y retrouve ainsi Katherine Heigl dans la peau de Charleston « Charlie » Tucker, une analyste chevronnée de la CIA qui est responsable du briefing quotidien de la Présidente américaine Constance Payton – incarnée par Alfre Woodard. Son travail va clairement plus loin que cela, puisqu’elle doit avec ses collègues choisir ce qui doit intégrer ce briefing et plus encore. À dire vrai, il est difficile de voir où ses fonctions s’arrêtent, ce qui est un peu dérangeant par moment.

De plus, qui voudrait suivre chaque semaine les histoires entourant les préparatifs administratifs d’un briefing quotidien. Ce n’est normalement pas palpitant et, visiblement, en scénarisant ce pilote, Alexi Hawley a cherché à prouver le contraire. Résultat, la pression monte en un rien de temps, car quand quelqu’un n’est pas d’accord avec ses collègues au sein de l’Agence, tous les coups bas sont permis.

Cela dit, State of Affairs se doit de s’affirmer rapidement comme étant la série du moment qui fait preuve du plus d’imagination possible si elle désire continuer dans sa lancée. Inclure un faux-semblant de poursuite avec la police pour entretenir une notion de suspense fonctionne étrangement ici, mais si cela se répète, il y a un risque que le show devienne absurde. Dans le registre, certains dialogues font déjà une avancée regrettable dans cette direction.

Concrètement, le concept de base est trop vaguement défini. Le but est naturellement de laisser des portes ouvertes en grand de façon à pouvoir étendre l’univers de la série, mais le travail sur l’exposition du pitch de départ et, surtout, des protagonistes est trop superficiel – difficile de déterminer clairement quel rôle chacun doit jouer à l’Agence. Le show repose alors entièrement sur les épaules de Katherine Heigl. Elle ne fait pas un mauvais travail, au contraire, mais en noyant son personnage pris dans un tourment émotionnel, puis dans un trop-plein de mystères n’est pas réellement pertinent pour servir l’introduction.

Ce premier épisode de State of Affairs ne se montre pas ainsi des plus efficace pour définir le concept de la série, voire également sa tonalité. Par contre, la réalisation de Joe Carnahan aidant, il est indéniable que l’ensemble est rythmé, probablement plus que nécessaire d’ailleurs. Il faudra donc patienter un peu pour découvrir si le point de départ est une bonne idée pour livrer du drama toutes les semaines ou si, pour compenser, les scénarii vont continuer à exploiter tous les clichés possibles et imaginables sur l’espionnage moderne afin de rendre le show un minimum accrocheur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link