Succession Saison 1 : La famille, c’est l’enfer, surtout quand on est riche

13 Août 2018 à 12:00

Cet été, faute de Game of Thrones, HBO s’est tournée vers Succession pour livrer ses histoires de familles compliquées mélangées avec des trahisons, des coups bas, des conspirations et un peu de sang.

Bien entendu, la nouvelle série créée par Jesse Armstrong (The Thick of It, Peep Show) et produite par Adam McKay et Will Ferrell est moins littérale quand il est question de massacre, mais il y a tout de même de nombreuses victimes et les responsables trouvent toujours le moyen de survivre pour continuer le combat.

Le twist dans Succession est que l’affrontement est entre les membres d’une même famille qui est aussi dysfonctionnelle qu’elle est extrêmement fortunée. Tout débute avec Logan Roy (Brian Cox), le patriarche à la tête de Waystar Royco. Kendall (Jeremy Strong) est son apparent héritier et il occupe une place importante dans le business familial. Au moment où Logan décide de ne pas prendre sa retraite, Kendall est pris au dépourvu. Cela ne s’arrange pas quand son père est soudainement malade et qu’il faut rapidement stabiliser la situation pour éviter que l’empire s’effondre.

Ce qui suit est un récit sur une famille de narcissiques privilégiés dont les membres sont capables de se tendre les pires pièges possible pour obtenir ce qu’ils veulent.

Dans ce sens, Succession sait être étonnamment divertissante, car les Roy cherchent clairement prouver qu’ils ne valent pas mieux que les Ewing dans le registre et rien ne les arrête. Les crises s’enchainent et sont toujours plus personnelles.

C’est d’ailleurs ce qui donne une réelle énergie au show, puisque la partie business et les problèmes de riches sont terriblement ennuyeux. Encore heureux donc que les Roy sont souvent ensemble, car ils sont relativement peu intéressants quand ils sont séparés.

Réunis, ils peuvent être incroyablement divertissants. Entre les réflexions à double sens et celles qui sont envoyées plus directement pour faire mal, les alliances qui se font et se défont rapidement, sans oublier le fait qu’ils sont tous des égocentriques noyés dans les privilèges, il est aussi aisé de détester que d’aimer les Roy. Dans tous les cas, ils ne laissent pas indifférents.

Ce n’est donc pas le cas de l’intrigue développée au sein de l’entreprise. La guerre entre Logan et Kendall pour prendre le pouvoir est le moteur narratif du show — cela ne s’appelle pas Succession pour rien. Malheureusement, c’est aussi un poids lourd et certains épisodes durant la première mi-saison s’embourbent dans des scènes un peu répétitives pour réussir à garder en vie l’histoire durant la première moitié de la saison.

Cela finit néanmoins par évoluer, car les confrontations entre le père et les enfants — que cela concerne Kendall, l’immature Roman (Kieran Culkin), la « politicienne » Siobhan (Sarah Snook) ou encore l’excentrique Connor (Alan Ruck) — atteignent finalement assez rapidement une dimension trop importante pour qu’il soit possible de faire marche arrière et chacun développe des ambitions parallèles qui compliquent encore plus les réunions familiales.

Ainsi, plus la saison progresse et plus Succession devient imprévisible. Ce ne sont pas tant les excès accompagnant le style de vie des personnages qui donne le change, mais l’écriture des dialogues délivrés par des acteurs toujours plus à l’aise dans leurs rôles — notamment Matthew Macfadyen qui joue Tom, le futur mari de Siobhan, ou encore le cousin Greg (Nicholas Braun). Plus on avance et plus les scénaristes maitrisent ce qui rend leur show différent des autres histoires de riches.

Au bout de sa première saison, Succession a délivré une chronique familiale sous acide, le portrait d’une famille émotionnellement corrompue par ses richesses, et ce, avec une énergie et un style qui lui donne une personnalité particulière. Si certains éléments de l’histoire ont un intérêt finalement assez limité, l’écriture ne défaillit jamais et elle rend l’ensemble plus réjouissant qu’on aurait pu l’espérer.

HBO a déjà annoncé la commande d’une saison 2 de Succession. En France, la série est en diffusion sur OCS.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link