Suits

suits 209  Suits – Asterisk (2.09)

Vendredi 17 août 2012 à 12:11 | 1 commentaire | | | |

Suits – Asterisk (2.09)

  Suits – Asterisk (2.09)  Suits – Asterisk (2.09)par .

Donna est de retour au travail et découvre très vite que Louis vient d’être promu senior partner. Son vote est alors décisif pour l’avenir de la firme et Jessica envoie Harvey le convaincre de lui apporter son soutien. Avec son bonus de fin d’année, Mike décide d’acheter un appartement pour sa grand-mère.

Nous sommes à un épisode du vote qui va décider si oui ou non Jessica Pearson conserve la direction du cabinet, et tout repose maintenant sur les épaules de Louis. Ce dernier vient d’être promu senior partner et il peut faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre.

publicite

Encore une fois, Louis Litt tire la couverture pour lui, avec Rick Hoffman qui fournit autant de moments humoristiques qu’il joue sur la colère qui ronge son personnage. D’une certaine manière, il est temps que ce vote passe pour que la série puisse de nouveau remettre plus concrètement Harvey sous le feu des projecteurs. Même s’il est volontairement aux côtés de Jessica, il est avant tout un pion sur un échiquier – certes fidèle à son équipe et dans une position qui a de la valeur, mais qui se fait un peu trop aisément éclipser.

Depuis les débuts du show, Louis s’est donc présenté autant comme rival de Specter que comme avocat envieux de la situation de son collègue. Petit à petit, cela s’est révélé être avant tout une question d’estime, Louis n’ayant pas l’arrogance de Harvey et ayant été régulièrement sous-estimé au point d’en arriver par moment à faire de même avec lui-même. Il se trouve dans une position de force qui lui offre la possibilité de dire clairement ses sentiments que ce soit à Harvey ou Jessica – cette dernière démontrant une nouvelle fois à quel point elle est manipulatrice et impitoyable. Pour le coup, il faut reconnaitre qu’il y a quelque chose de satisfaisant à voir Louis laisser le duo dans le doute à la fin sur sa décision finale – que l’on découvrira dans le prochain épisode.

Quand Harvey ne cherche pas à influencer Louis pour son vote, il doit s’occuper d’un de ses clients, un journaliste télévisuel sportif qui accuse un joueur de base-ball de dopage. Cela ressemble avant tout à du remplissage, même si un léger parallèle entre le client et l’avocat se construit. Aucun véritable soin n’est apporté à ce dossier, ou en tout cas pas suffisamment pour offrir l’opportunité aux personnages d’être autre chose que caricaturaux. Il ne sert donc à rien de s’arrêter plus longtemps là-dessus surtout que Mike va connaitre un changement majeur dans sa vie bien plus pertinent.

En effet, le jeune homme vient de toucher son bonus et décide de l’utiliser pour acheter un appartement à sa grand-mère. Celle-ci lui rend d’ailleurs visite au bureau et sert alors de catalyseur pour rapprocher de nouveau Mike et Rachel. La chasse au lieu idéal pour sa grand-mère consiste avant tout à ranimer la passion qui peut exister entre l’avocat et la paralegal et surtout qu’ils soient tous deux présents l’un pour l’autre à un moment important de leur existence.  C’est un peu trop orchestré, mais dans l’ensemble, c’est efficace.

La série fait donc monter la sauce avec Asterisk qui pose comme il se doit tous les éléments nécessaires pour le prochain épisode, le season summer finale, qui devrait nous apporter une conclusion à tout ce qui fut développé au cours de cette première fournée d’épisodes. On peut regretter par contre que le retour de Donna se transforme en simple modalité ; on peut espérer que, par la suite, le show va montrer qu’il ne s’agit pas d’un simple retour à la normale (qui enlèverait du poids à toute la storyline).

Partager cet article

publicite
  • Ecaz

    Donc, voilà pourquoi ils ont « cassé Donna ». Pour un pauvre retour tout pourri, puis faire comme si de rien n’était…

55 queries. 0,680 seconds.