Suits

suits 205 Suits – Break Point (2.05)

Vendredi 20 juillet 2012 à 11:59 | 5 commentaires | | | |

Suits – Break Point (2.05)

 Suits – Break Point (2.05) Suits – Break Point (2.05)par .

Le cabinet est dans une position dangereuse à cause d’une vieille affaire de Harvey et Hardman engage une avocate pour se charger de les protéger. Mike prend en charge sa première affaire, soit un mineur et joueur de tennis qui demande son émancipation.

Après Discovery (2.04) qui servait de grosse mise en place, Break Point est là pour les retombées. Il s’agit alors surtout de voir Donna être poussée dans ses retranchements au point de commettre la pire des erreurs. Suits tire sur la corde sensible avec la secrétaire d’Harvey, qui fut, jusque-là, présentée comme quelqu’un de fiable et d’intelligent.

publicite

Donna a donc retrouvé le document si précieux qui place Harvey dans une position difficile, mais cela ne change rien au fait qu’il ne connaissait pas son existence à l’époque. Son problème a elle se trouve dans le fait qu’elle a signé le fameux papier, mais elle n’arrive pas à s’en rappeler. C’était il y a 4 ans de cela et, malgré la difficulté du show à mettre en avant que des personnes comme Donna ou Harvey peuvent faire des erreurs, c’est bel et bien le cas. Break Point en est l’exemple pour la jeune femme, si ce n’est que l’intrigue va aller assez loin.

En fait, il semble qu’il faille clairement que Donna s’enfonce. Elle perd totalement contrôle au point d’accumuler des erreurs qui paraissent maintenant improbables. Le tout est amorcé ainsi pour mener à la scène finale et, avant d’en arriver là, de laisser voir les faiblesses du personnage. Malheureusement, il est difficile d’imaginer qu’elle choisisse de cacher la vérité à Harvey plutôt que de courir dans son bureau. Certes, elle a commis une bévue professionnelle il y a quelques années de cela, mais elle en fait une encore plus grosse de nos jours ; celle-ci est avant tout justifiée par sa volonté à vouloir protéger son patron, au prix de la confiance qu’il y a entre eux.  C’est donc un peu gros dans l’ensemble, mais Sarah Rafferty réussit à faire accepter tout cela.

Les évènements ont l’avantage de placer Harvey dans une situation plus bancale qu’à l’accoutumée, où il ne tire pas les ficelles et où il n’a clairement pas le contrôle de ce qui se passe. Bien sûr, il se fiche plus ou moins des ordres qu’il reçoit, mais ses tentatives pour faire changer les choses échouent (logiquement). Voir Harvey ne pas maitriser autant qu’à l’accoutumée est plutôt intéressant – et cela mérite d’être exploré, ne serait-ce que pour en découvrir plus sur l’homme qu’il est.

Pour le coup, Mike en profite pour prendre encore un peu plus son envol. Il a le droit à sa première affaire en solo, qu’il a choisi. Ainsi, il décide de s’occuper d’un jeune joueur de tennis qui veut devenir professionnel. Seulement, son père refuse et pour réaliser son rêve, il doit s’émanciper. Avec le temps imparti, il n’y a pas trop le temps de rentrer réellement dans le vif du sujet. Au contraire, les motivations de Mike sont explicites, elles sont directement liées à la relation qu’il avait avec son père, mais c’est presque de l’ordre du détail. D’une certaine façon aussi, il s’agit donc de marquer une autre émancipation, celle de Mike vis-à-vis d’Harvey. Elle n’est pas définitive, mais il prend clairement son envol d’un point de vue professionnel cette année. De ce côté-là, il reste toujours plaisant de voir Mike s’endurcir pour devenir un avocat aussi juste qu’efficace.

En parallèle, l’épisode nous offre une petite histoire avec le chat de Louis qui est anecdotique et bouche plus ou moins les trous. Cela est donc là pour occuper les autres personnages – à commencer par Rachel qui n’a pas le droit à grand-chose ces derniers temps. Harold est de nouveau utilisé comme un élément comique, si ce n’est qu’il n’est pas vraiment drôle. Autant dire que tout ceci était d’une certaine façon dispensable, bien qu’il faut noter que voir Louis et Rachel ensemble fonctionne étrangement bien.

Break Point réussit en tout cas à exploiter une corde émotionnelle qui n’est pas souvent utilisée dans le show, ou quand ce fut le cas par le passé, de façon moins convaincante. C’est dans l’ensemble un épisode efficace de Suits qui marque un tournant dans la relation entre Harvey et Donna et sur la place de cette dernière dans la série.

 

Partager cet article

publicite
  • Ecaz

    Les c**s, ils ont cassé Donna. :s
    Ils ont intérêt à ce que cela se justifie prochainement car bien que très mineur le personnage est (était?) excellent et le faire chuter comme ça est simplement ridicule.

  • Muriell812

    Encore un super épisode !

    Donna qui enchaîne les mauvaises décisions et se fait virer. Ca fait de la peine à voir mais il y a une certaine logique : c’est facile de perdre pied quand on est confronté à sa propre faillibilité alors qu’on est aussi sûr de soi et qu’en plus, on risque de compromettre un ami.

    Je ne sais pas si c’est la fin de Donna dans la série, mais si c’est le cas, c’est un personnage que je vais amèrement regretter. Elle avait la classe !

    Quant à Harvey qui reste impassible dans la scène où Donna quitte la firme, j’ai trouvé ça perturbant. A suivre…

  • pouf666

    NOT DONNA !!!!!!
    Le personnage même secondaire formait un bon duo avec Harvey ! J’espère la revoir dans la série, mais si tel était le cas, cet épisode n’aurait servi a rien ! en tout cas l’attitude d’Harvey dans la scène finale est TRES TRES froide !
    En tout cas un tres bon épisode !!

  • Krystian

    C’est effectivement dans le tempérament d’Harvey d’être rude ( bien qu’il pense parfois être juste et efficace )
    Il ne lui dit rien…appuie sur le bouton de l’ascenseur…et la laisse partir…Je comprends finalement qu’elle soit virée car La boss protège son Harvey et je ne pense pas pouvoir prédire ce qui peut se passer dans la suite ou le prochain épisode, mais on peut aussi se dire qu’il ne lui dit pas aurevoir…sachant que cette histoire reste étrange et que Donna faillible ou pas ne se rappelle même pas de ce mémo. J’aimerais penser à une manigance basse de peut être Daniel pour enfoncer Harvey ! Et le dernier regard d’Harvey disant : j’ai perdu là Oui mais je suis Harvey et la guerre n’est pas fini !

  • Pingback: Suits – Blood in the Water (2.12) | Critiques et actu des séries TV américaines et anglaises sur Critictoo

61 queries. 0,800 seconds.