Suits : deux avocats. Un diplôme (saison 1)

Mike Ross rêvait de devenir avocat, mais malgré sa mémoire édeitique, il gagne sa vie en passant des examens pour les autres – tout particulièrement l’examen d’entrée à l’école de droit. Il rencontre par accident Harvey Specter, avocat dans une grande firme de New York qui doit se trouver un associé qui sort d’Harvard. Les deux hommes décident ainsi de mentir pour travailler ensemble.

Nouvelle série judiciaire, Suits nous entraine dans le monde des avocats d’affaires, au sein d’une firme qui n’embauche que des personnes sortant d’Harvard. C’est plus qu’une question d’image, c’est une véritable tradition. Mike Ross, qui a passé l’examen du barreau, mais n’a pas fait une seule école de droit, gagnait sa vie illégalement jusqu’à sa rencontre avec Harvey Specter, avocat de renom qui est prêt à lui offrir la seconde chance qu’il n’a jamais eu en faisant de lui son associé. Pour ce faire, les deux hommes doivent mentir, et Mike prétend avoir étudié à Harvard. La mascarade se doit d’être maintenue, car les deux avocats pourraient perdre leur travail si la vérité était exposée.

Suits possède alors un point de départ qui peut laisser perplexe. Si la firme emploie du personnel sorti de la prestigieuse école, avec les épisodes, Mike devrait avoir multiples opportunités pour montrer ce qu’il vaut. Conscient de ce problème, l’équipe créative du show tentera à plusieurs reprises de solidifier ce concept et de conserver à l’esprit ce qu’encourt Mike s’il se fait découvrir. Harvey risque aussi gros, mais cette première saison ne s’attaque pas trop à cette partie, l’avocat ne s’en inquiétant pas une seule seconde, et ne semblant pas pouvoir voir son avenir être mis en péril.

Quoi qu’il en soit, Suits se repose sur son duo d’avocats qui porte des costumes sur mesure et défendent principalement les intérêts des entreprises. Un monde de loi qui se déroule loin de la salle de tribunal, mais souvent autour d’une table de négociations et une grande part du travail de Mike consiste à faire des recherches.

Cette approche permet à la série de se distinguer et d’aborder la loi avec un regard différent. La compétition est omniprésente pour Mike et les autres jeunes associés, mais aussi pour les avocats au sein de la firme, un esprit incarné par Louis Litt, qui se pose au départ en adversaire d’Harvey.

Ce dernier symbolise la complexité du monde des avocats d’affaires, où il faut savoir être impitoyable. Harvey Specter se définit comme « tough but fair » et cette phrase résume à la perfection l’avocat qu’il est. L’homme qui porte le costume se montre quant à lui plus complexe et particulièrement intéressant. Qu’il s’agisse de l’animosité qui existe entre Louis et lui, de la complicité avec sa talentueuse secrétaire Donna, ou encore sa relation avec sa supérieure, Jessica Pearson, Harvey dévoile multiples pans de sa personnalité en s’exposant le moins possible. Autour de lui se construit alors le monde légal de Suits et ses ramifications. À l’image du costume, le show joue aussi avec les apparences que l’on peut avoir de chacun pour ensuite développer et complexifier ses personnages et les rapports qu’ils entretiennent.

La relation qu’il a avec Mike s’inscrit dans cette idée pour dépasser le simple concours de circonstances qui les a réunis. Harvey voit en son nouvel associé un potentiel que ce dernier ne semble pas percevoir et il finit par endosser un rôle de mentor dont Mike a grand besoin, celui-ci ayant beaucoup à apprendre. Ensemble, le duo d’avocats est séduisant, efficace et insuffle aux épisodes un véritable rythme.

Seulement, le monde de Mike se révèle moins captivant que celui d’Harvey. Embourbé dans son passé, le jeune homme rencontre de grandes difficultés à aller de l’avant au point que le show se montre répétitif dans ses tentatives de jouer avec son histoire. Éternellement entrainé dans la mauvaise direction par son soi-disant meilleur ami Trevor, Mike parait incapable de s’émanciper de son ancienne vie. L’avocat est donc pris entre deux existences, à l’image de sa vie romantique. Jenny est le symbole du passé (étant elle-même l’ex de Trevor), tandis que Rachel, paralegal dans l’entreprise, incarne l’avenir – incertain, mais plein de promesses. Malheureusement, aucune des deux femmes ne parviendra à se complexifier pour dépasser son rôle premier – qui tend à les rendre superficielles et aisément remplaçables, malgré la sympathie qu’elles peuvent susciter.

Enfin, si Suits se perd dans des problèmes romantiques, la série évite le manichéisme dans lequel elle aurait pu tomber pour dépeindre un monde légal où il est question de contrats, de discussions, et de manœuvres pour donner aux clients ce qu’il veut. Dans cet univers, Harvey Specter et Mike Ross forment un duo qui fonctionne à merveille.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link