Suits

suits 202 Suits   The Choice (2.02)

Vendredi 22 juin 2012 à 12:15 | 1 commentaire | | | |

Suits – The Choice (2.02)

 Suits   The Choice (2.02) Suits   The Choice (2.02)par .

Jessica doit assurer qu’elle possède suffisamment d’alliés au sein du cabinet et demande à Harvey d’intervenir sur une affaire pour obtenir le soutien du département banqueroute. Les choses ne vont pas bien se passer quand Harvey ne va pas faire ce qu’on attend de lui. Mike embrasse Rachel et lui annonce qu’il a eu son message.

Hardman prépare son retour dans les bureaux, mais il n’est pas encore là. Alors, avant la guerre civile soit officielle, Suits s’intéresse aux rapports de force déjà bien en place au sein de la firme.

publicite

Jessica va donc demander de l’aide à Harvey pour asseoir ses positions. Ce dernier n’a pas vraiment beaucoup d’amis au coeur de l’entreprise et il se retrouve alors à devoir s’occuper d’une affaire gérée par le département banqueroute, mené par Paul Porter (joué par Michael Cristofer). Harvey étant ce qu’il est, il ne va pas vraiment faire ce qu’on attend de lui.

Il y a donc multiples rapports de force qui émerge, d’abord entre Harvey et Jessica, entre le premier et Porter, puis entre ce dernier et Jessica. Chacun a un jeu à jouer et quelque chose à tirer de la situation, à l’exception peut-être de Harvey qui sert les intérêts de sa patronne avant tout, malgré son égo. Il est bel et bien dit au début de l’épisode qu’il a majoritairement raison, et il faut reconnaitre à cet épisode de Suits de parvenir à légitimer cette phrase en évitant de le placer forcément dans le bon rôle ou de le transformer en sale égoïste.

Que ce soit avec Jessica ou Mike, Harvey fait tout ce qu’il a à faire, quitte à en payer en partie le prix. Ainsi, au lieu de convaincre un client à la banqueroute, c’est dans la direction opposée qu’il va l’emmener. Harvey et Porter ont une vision différente de ce qu’il faut faire, et cela a des conséquences pour Jessica, qui perd un allié potentiel. Légalement, Harvey sert avant tout le client, ce qui légitime solidement ses décisions, même s’il a fallu ne pas respecter les ordres pour y arriver.

La relation entre Jessica et Harvey est donc clairement mise à l’épreuve. Ils ont tous deux des méthodes divergentes, mais ils sont aussi isolés du reste, ce qui aide Hardman à s’insinuer sans trop de difficultés dans la firme. Que Harvey ne soit pas trop aimé n’est pas trop surprenant, il est par contre un peu dommage que la position de Jessica nous soit déjà présentée comme si fragile au sein de l’entreprise alors que nous n’en avons jamais eu un réel aperçu avant. Bien entendu, il y a toujours cette histoire avec Mike, qui justifie qu’elle soit en colère contre Harvey, mais qui n’explique pas qu’elle puisse être à ce point menacé par un homme qui n’est pas encore officiellement dans les locaux.

En parlant de Mike, justement, The Choice se penche sur sa relation avec Rachel. Depuis le pilote, les deux se tournent autour et la série se décide à enfin passer aux choses sérieuses pour tout arrêter aussi vite. C’est assez frustrant, mais il est peut-être préférable que cela soit ainsi plutôt que de voir cela étaler sur deux-trois épisodes pour ne mener à rien. Cet épisode nous montre que le couple fonctionne vraiment bien, leurs scènes venant un peu alléger l’ambiance à leur façon. À l’arrivée, on revient finalement à l’absence de diplôme de Mike qui menace sa carrière, et ce secret a pris de telles proportions que c’est toute la firme qui pourrait en payer le prix si cela se savait. Encore une fois, Harvey a raison, mais ce n’est pas pour autant que cela apparait comme la bonne solution. Le mentor se montre en tout cas de nouveau assez protecteur, laissant Mike parler sans le contredire, même quand on sait qu’il a tort.

Rachel expose au final le peu d’estime qu’elle a d’elle-même, ce qui mériterait sans doute d’être creusé. La jeune femme mériterait de toute façon plus de développements individuels qui pourraient ainsi mieux expliquer ses réactions.

L’évolution de sa relation et Mike est aussi une opportunité pour, le temps d’une scène, suggérer celle qu’a pu entretenir Donna avec Harvey. C’est subtilement amené, et l’assistante est particulièrement touchante, autant qu’elle peut-être, dans d’autres scènes, drôles.

Elle affiche donc deux visages au sein de cet épisode, celui qu’on lui connait le mieux étant présent avec ses échanges avec Louis, qui risque de devenir important dans le conflit qui se joue. La première saison a souvent exposé la jalousie qu’il pouvait ressentir envers Harvey et le fait que Jessica peut avoir tendance à ne pas le traiter à sa juste valeur, cela devrait avoir encore plus d’importance maintenant.

Après une reprise énergique, Suits délivre un second épisode qui a beaucoup à faire et qui se retrouve assez chargé. Dans l’ensemble, la plupart des éléments sont bien employés, le dossier judiciaire étant la partie la plus faible, car il ne s’agit clairement que d’un prétexte. En tout cas, Hardman n’est pas encore là et il fait des dégâts, ce qui promet beaucoup pour la suite.

Partager cet article

publicite
  • The Bunk

    Bon épisode en effet, surtout content que ce soit fini entre Mike et Rachel.

57 queries. 0,552 seconds.