Supergirl : La Peur de l’inconnu avec White Martian et Bizarro (1.11 & 12)

5 Fév 2016 à 10:05

Supernatural Saison 1, Episode 11

Cette première saison de Supergirl s’est développée en se tournant d’abord vers l’apprentissage de l’héroïsme et a évolué pour nous parler de la crise identitaire de Kara. Celle-ci ne se limite néanmoins pas qu’à elle, les scénaristes explorant leurs personnages en soulevant de nombreuses questions sur qui ils sont et ce qu’ils veulent.

Les retrouvailles entre Winn et son père dans le précédent épisode poussaient le jeune homme à prendre conscience qu’il ne souhaitait pas rester le simple ami de Kara et qu’il était temps pour lui d’exposer ce qu’il ressentait pour changer.

Kara reste quant à elle confrontée au problème inhérent à la double identité. Elle est donc à la fois cette super-héroine de National City qui est aussi célébrée par certains que crainte par d’autres et Kara, l’assistante de Cat Grant qui tente de se construire une vie sentimentale et professionnelle épanouie. La révélation que Hank Henshaw était en réalité J’onn J’onzz a fait naitre un parallèle entre les deux personnages et poussaient la réflexion sur la double identité à un niveau supérieur.

Les scénaristes continuent alors d’explorer toutes ces thématiques dans Strange Visitor From Another Planet (1.11) et Bizarro (1.12) où Supergirl et Martian Manhunter doivent faire face à une partie de leur existence qui les handicape. Ils ne vont pas s’en sortir aussi brillamment l’un que l’autre.

Il a été explicité avec Hank que rester caché était ce qu’il pouvait faire de mieux. En somme, l’équipe créative ne souhaite pas propager plus que de raison les idéaux un brin idéaliste de leur héroïne. Elle utilise J’onn J’onzz pour nous délivrer une nouvelle tragédie extra-terrestre.

David Harewood injecte la gravité nécessaire au onzième épisode qui nous introduit à un White Martian, membre du peuple responsable de la mort de celui de J’onn J’onzz. L’intrigue est légèrement complexifiée par la présence d’une sénatrice qui est là pour porter le message de Maxwell Lord quand il n’est pas présent – soit que les aliens ne sont pas nos amis et qu’il faut prendre des mesures en conséquence. Cette peur de l’inconnu est tout à fait légitime, malgré une orchestration terriblement manichéenne des scénaristes ; ils ont tendance à placer ceux qui ne perçoivent pas Supergirl comme une alliée comme des gens égarés qui ont besoin qu’on les remette dans le droit chemin – ou de simple méchant prêt à nous délivrer leur rire le plus machiavélique lorsqu’il s’agit de ce cher Lord.

Ce dernier nous offre un doppelganger de Supergirl – baptisé Bizarro – dans le douzième épisode qui pousse Kara à se confronter à elle-même. Bizarro est le reflet de l’héroïne, mais aussi une énième arme envoyée pour détruire, posée dès lors comme la menace et la victime.

Là où le précédent épisode se montrait superficiel dans le traitement de son adversaire, Bizarro impose une réflexion plus approfondie de par sa nature même et ce qu’elle représente pour Kara. Les scénaristes ne tentent cependant pas pour autant de faire sortir Maxwell Lord de son rôle de méchant attitré. Ce qu’il fait est suffisamment tordu pour faire de lui un homme à craindre, mais la série ne cherche pas trop à le développer. Lord a un potentiel indéniable et Peter Facinelli prend un plaisir évident à jouer le pourri de service. Reste que la situation est dénuée d’une quelconque ambigüité de par la position de Lord et rien n’est fait pour que ce dernier puisse révéler être plus que l’homme qui déteste Supergirl et prêt à tout pour l’éliminer.

L’équipe créative préfère développer la vie privée de Kara au point qu’elle finit par tout simplement avoir 3 (!) prétendants, avec l’arrivée d’Adam, le fils de Cat Grant à National City. Son introduction permet au départ de placer la patronne de Kara dans une position fragile en étendant la problématique. Sa situation est alors un écho de celle de Martian Manhunter (en moins tragique) quant aux erreurs passées et aux sacrifices personnels. Calista Flockhart continue à offrir un portrait subtil de Grant, délivrant avec le même succès les notes émotionnelles, les leçons de vie et l’humour.

Adam est cependant vite transformé en intérêt amoureux pour Kara qui n’est pas une amie toujours très attentionnée. Sa relation avec Winn est à un tournant majeur, le virage étant négocié avec délicatesse pour lui redonner sa place sans pour autant oublier sa confession et le fait que les rapports ont officiellement changé. Contre toute attente, c’est auprès de Jimmy que Winn s’affirme le plus, le duo méritant sans aucun doute d’être creusé – possédant un potentiel indéniable. Les questionnements romantiques de la série qui, bien que composant à part entière de la formule, manquent quant à eux d’attraits, tournant autour de sujets qui ont déjà été abordés par le passé ou mieux dans la sphère professionnelle pour Kara ou Jimmy.

Supergirl continue donc de développer des réflexions intéressantes autour de la différence, de la séparation et de la famille – autant pour ses personnages aliens que pour les autres. Son approche manque parfois d’ambivalence, mais sa volonté de bien faire et d’aller de l’avant reste l’une de ses plus grandes forces.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link