Supernatural – Everybody Hates Hitler (8.13)

Supernatural - Everybody Hates Hitler (8.13)

Sam et Dean enquêtent sur le décès mystérieux d’un rabbin qui est mort de combustion spontanée. Les choses se compliquent rapidement pour eux quand ils se font attaquer par un Golem, puis un nazi nécromancien.

Il semble qu’après l’apparition des Men of Letters, Supernatural a bel et bien trouvé un nouveau souffle. Étrangement, cela se confirme avec une histoire de nazis nécromanciens et de rabbins conjureurs de Gollem.

L’épisode s’ouvre donc en 1944, en plein cœur de la seconde Guerre Mondiale, avec un conflit qui trouvera une résolution de nos jours quand un rabbin qui a consacré sa vie à retrouver un registre secret est victime de combustion spontanée. L’entrée en matière pose le contexte qui sera rapidement appuyé par le fait que les frères Winchester se sont installés dans la librairie des Men of Letters, découvrant ainsi un nouveau monde étrange qui leur apporte des informations inattendues.

L’idée de Everybody Hates Hitler, en plus de fournir le divertissement habituel, est de montrer qu’un nouveau champ d’action s’est ouvert dans la série. Sam commence à embrasser son héritage familial insoupçonné, s’épanouissant clairement dans cette bibliothèque qu’il voit comme une opportunité pour reprendre le contrôle du combat. De son côté, Dean reste lui-même, mais maintenant qu’il a fait la paix avec son frère – pour le moment – il semble libéré d’un fardeau.

Ajoutons que la thématique principale de l’épisode est justement l’acceptation de l’héritage familial, ce qui n’est pas illustré par les frères, mais par Aaron, le petit-fils du rabbin qui est précipité dans un monde dont il a toujours refusé d’accepter l’existence. Son grand-père n’était qu’un lunatique à ses yeux et le voilà affublé d’un Golem à pourchasser des nazis. Aaron n’est pas un protagoniste d’un type inédit dans le show, il rappelle un peu Kevin dans un certain sens, ce qui ne l’empêche pas de jouer son rôle dans l’intrigue en apportant une pointe d’humour et une perspective pertinente sur ce qui se passe.

Le point faible de l’ensemble se trouve être les méchants nazis nécromanciens. C’est rafraichissant d’avoir des ennemis d’un nouveau genre qui baignent dans le mystique sans y mêler des démons ou des fantômes, mais les personnages sont écrits de manière superficielle.

Au final, Everybody Hates Hitler confirme agréablement le tournant emprunté par la série dernièrement. L’épisode reste simple, mais son exécution est énergique. C’est une bonne façon de commencer sans précipitation à nous familiariser avec cette extension inattendue de la mythologie du show. Si la saison se poursuit dans cette direction, Supernatural pourrait sérieusement retrouver une seconde jeunesse. Toutefois, ne nous emballons pas trop vite, la route est encore longue et la série s’est égarée plus d’une fois en chemin quand il était question d’explorer pleinement le potentiel d’une idée prometteuse – cf. Eve en saison 6.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link