Supernatural – The Monster at the End of This Book (4.18)

Supernatural - The Monster at the End of This Book (4.18)

Dean et Sam découvrent qu’ils sont les protagonistes d’une série de romans, détaillant les aventures de deux chasseurs de démons. Ils décident alors de retrouver l’auteur de Supernatural…

Dean: (reading) « Sam turned his back on Dean. His face brooding and pensive. » I mean, I don’t know how this guy is doing it but this guy is doing it. I can’t see your face but those are definitely your pensive and brooding shoulders. (Sam pauses) You just thought I was a dick.
Sam: This guy’s good.

Un pitch de base assez classique dans l’univers de la série fantastique/SF, mais qui, malgré cela, a, comme beaucoup d’intrigues revisitées, encore beaucoup à livrer. Je m’attendais à une story-line indépendante, mais je fus plus que ravie de voir le nom des anges au générique, et encore plus quand ils font leur entrée, fournissant alors à l’histoire une tournure inattendue et plus que séduisante.

Mais, avant d’en arriver là, Sam et Dean découvrent les romans Supernatural. La lecture commence, et Dean n’est pas au bout de ses surprises : « Dude, I’m full frontal », pour le plus grand plaisir de la lectrice des livres, j’imagine. Surtout, qu’avant de se mettre à l’ouvrage, les deux frères ont rencontré l’éditeur (Keegan Connor Tracy, déjà apparu dans un épisode de la série dans un autre rôle), fan des romans, Dean et Sam étant de vrais hommes ! Le summum est atteint alors que Sam montre à Dean ce qui se dit sur internet, et le fait que tout un lectorat rêve de bromance, soit d’une relation entre Sam et Dean. « that’s just sick. » Oh, yeah ! Dean, tu as bien raison ! C’est hilarant, encore plus quand on songe que cela existe bel et bien.

Le fun n’est pas réservé qu’au début de l’intrigue, et malgré le ton sérieux que la suite va prendre, on ne gâchera aucunement le potentiel comique de l’histoire. Un équilibre entre drame et humour qui fut ces derniers peu présent, et qui est pourtant à l’origine des meilleurs épisodes de Supernatural.

Les Winchesters vont donc à la rencontre de l’auteur : Carver Edlund (nom composé de celui de Jimmy Carver et Ben Edlund). L’homme n’y croit pas une minute, et leur conseille d’avoir une vie. Le meilleur de Carver est qu’il sait la difficulté qu’il y a à écrire, et que pire que tout, ce n’est pas particulièrement bon, ce qu’il fait. Le tout lui vient alors qu’il se tape des migraines, se saoule pour faire passer la douleur, et finit par s’endormir et avoir des flashs. Il connaît tout de Sam et Dean, même ce qu’il n’a pas écrit. Et, dans la suite de l’histoire, il va leur annoncer que Lillith va fricoter avec Sam. Ce dernier trouve cela drôle et impossible, mais son frère n’est pas vraiment de cet avis.

Début du plan pour éviter que les mots prennent vie, si on peut dire, mais tout échoue. De Dean ne devant pas manger son cheeseburger, à l’Impala qui va se faire exploser les vitres, rien n’ira comme il faut, tout se produira comme Chuck l’a écrit.

Il y a une bonne raison à cela. Quand Dean décide alors de venir échanger quelques mots doux avec l’auteur, voilà que Castiel fait son apparition et fait la révélation de l’épisode : Chuck est un prophète ! C’est tellement énorme et génialissime qu’on ne le voit pas venir une seule seconde, et Cas nous le dit avec sérieux et respect, avant bien sûr de lâcher un « You should’ve seen Luke », qui rend le tout encore plus ironique.

Chuck écrit donc les « Winchester Gospels », et pour changer le futur, ce n’est pas tâche aisé. Les frangins font ce qu’ils peuvent, Sam pensant qu’il faut exploiter les informations, se battre contre Lillith, alors que Dean ne les juge pas prêts pour l’affrontement et que notre ange préféré ne peut pas intervenir en allant à l’encontre d’une prophétie. Mais, notre Cas a plus d’un tour dans sa poche et va filer les renseignements nécessaires à Dean pour résoudre la situation, celle que Chuck n’a pas encore prévu, mais il devient clair comme de l’eau de roche à la fin que les évènements devaient se dérouler ainsi.

Sam et Dean s’en sortent, Lillith s’évapore dans la nature, mais ayant révélé involontairement au jeune frère qu’elle a peur et ne va pas se sortir vivante de cette guerre. Chuck est condamné à boire trop pour soigner ses maux de crânes, et sans doute possible, le mal de vivre qui va à partir de maintenant l’accompagner. Car, après avoir vu de nouveaux et tragiques évènements, Zachariah vient lui rendre une visite pour l’informer qu’il ne peut rien dire au deux frangins, et que le suicide ne sert à rien, il peut être ramené à la vie.

Un épisode rondement mené, que j’irais jusqu’à, tout enthousiaste que je suis, qualifier d’excellent, s’achevant avec une fin nous annonçant des évènements apocalyptiques. Nous sommes en route vers la conclusion de la saison.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link