Supernatural – Time After Time After Time (7.12)

Après un coup de téléphone du shérif Jody, Sam et Dean enquêtent sur des morts momifiés qui entrainent l’ainé Winchester dans une autre époque.

Sam : What’s the plan here exactly?
Dean : Don’t die.

La vie est difficile pour Dean Winchester en ce moment et chaque épisode de Supernatural parait être là pour lui donner une nouvelle perspective sur sa façon d’aborder son existence. Time After Time After Time ne fait donc pas exception à cela et surtout, après la récente tragédie qui vient de frapper les deux frères, le fait avec une certaine désinvolture.

Tout démarre par une entrée en matière expéditive avant de revenir deux jours plus tôt. Ce petit processus narratif est là avant tout pour dynamiser le début de l’épisode avant que les choses sérieuses ne commencent avec Dean qui se retrouve à l’époque d’Eliot Ness – ce dernier étant campé par Nicholas Lea.

Et là, Supernatural en profite pour exploiter de nouveau l’amour du cinéma de son personnage, et tout particulièrement pour le film Les Incorruptibles. Il n’est pas question de dépeindre un 1944 crédible, mais d’utiliser l’époque pour donner un peu de joie à Dean et de le mettre en compagnie d’un autre hunter possédant une vision du travail qui mérite d’être mis en avant. De quoi, une nouvelle fois, pousser l’ainé Winchester à tenter d’aller de l’avant.

Pour autant, la mort de Bobby n’est pas oubliée avec le shérif Jody qui vient aider Sam. En plus d’apporter une touche de féminité et d’autorité parentale, la shérif aide à aborder le décès de Bobby avec une petite pointe de mélancolie sans tomber dans l’apitoiement. Les lignes de dialogues touchantes sont parfaitement intégrées à cet épisode qui se révèle très rythmé.

Les choses ne trainent pas trop, que ce soit pour Dean qui chasse le Dieu Chronos avec Eliot Ness ou pour Sam et Jody qui doivent trouver un moyen de ramener l’ainé Winchester à leur époque. D’un côté, nous avons donc un afflux de références, d’échanges piquants et une énergie positive qui dynamise la poursuite ; de l’autre, nous avons un duo à la fois sensible, efficace et déterminé qui ne casse aucunement la narration de l’histoire. Time After Time After Time manque peut-être d’ambitions dans son exploration de 1944 et dans son exploitation de Chronos (Jason Dohring) ; il aurait été intéressant de voir les motivations du Dieu être plus fouillés, ne serait-ce que pour lui donner une dimension qu’il était impossible de lui fournir avec le temps imparti. Qu’importe, car l’épisode fonctionne d’un bout à l’autre : humour et aventure sont présents.

La scène finale nous annonçant un avenir noir, Supernatural nous délivre avec Time After Time After Time une intrigue décontractée et efficace qui permet de prendre un peu ses distances avec les enjeux de plus grosses importances sans pour autant les oublier.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link