Que vaut S.W.A.T., la dernière série policière de TF1 avec Shemar Moore ?

8 Jan 2019 à 15:00

À l’origine, S.W.A.T. est une série de 1976, un spin-off de The Rookies diffusé sur ABC. Ensuite, ce fut un film en 2003 réalisé par Clark Johnson. Aujourd’hui, c’est un reboot sur CBS développé par Aaron Rahsaan Thomas et Shawn Ryan, le créateur de The Shield – dont Johnson avait d’ailleurs réalisé le pilote, le monde est petit.

D’une itération à l’autre, le concept est le même et est explicité dans le titre. Il est question de suivre les activités d’une équipe du S.W.A.T. (Special Weapons and Tactics), une unité paramilitaire de la police de Los Angeles. Pour faire simple, ce sont ceux qui interviennent dans les situations les plus dangereuses.

Cela dit, S.W.A.T. ne pourrait pas tenir la distance si elle se contentait de nous servir une opération musclée de la police après l’autre. C’est d’ailleurs ce qu’elle s’efforce de démontrer dans ces premiers épisodes.

Le show débute avec le S.W.A.T. qui passe à l’action quand des trafiquants d’armes se mettent à tirer sur des officiers en patrouille. Cela mène à une course poursuite qui se conclut avec un adolescent innocent à l’hôpital. Le problème est que c’est un membre des forces de l’ordre qui lui a tiré dessus.

Pire, c’est le leader du S.W.A.T. qui est responsable. Pour des raisons politiques, le sergent Daniel « Hondo » Harrelson (Shemar Moore) est promu à sa place, principalement parce qu’il est afro-américain et qu’il faut calmer la population civile. Cela dit, c’est l’opportunité qu’Hondo attendait pour pouvoir commencer à changer le système de l’intérieur. Du moins, c’est ce qu’il se dit.

Dans la forme, S.W.A.T. est assez simple. Elle offre une grosse affaire par semaine. Il faut récupérer de dangereux prisonniers en fuite, retrouver des personnes kidnappées par un trafiquant de drogues, stopper un gang de braqueurs de banque ou encore mettre la main sur un poseur de bombes.

Le résultat est un mélange d’investigation sur le terrain avec des scènes d’action musclées. Par-dessus tout cela, on ajoute une couche de politique au sein du département de police, quelques développements personnels compliqués et une pointe de romance impossible.

Concrètement, ce début de saison de S.W.A.T. tente de montrer qu’elle est plus qu’une simple série policière en injectant de régulières doses d’adrénaline, mais également qu’elle n’est pas un show bourrin et complètement stupide.

Shawn Ryan ne nous délivre pas le nouveau The Shield, mais il a clairement la volonté de ne pas proposer un produit CBS totalement dénué de saveur. Certes, ce n’est pas une tâche aisée, mais le début de la série montre du potentiel, en partie parce que les épisodes sont relativement divertissants et que Shemar Moore s’impose comme étant une tête d’affiche plus charismatique qu’escompté – après toutes ces années à jouer le second couteau dans Esprits Criminels, il prouve finalement qu’il pouvait faire plus.

Le fait est que S.W.A.T. a peu de chance de s’éloigner des codes du genre, ce qui s’impose comme étant une limite bien visible. Par contre, même si elle manque pour le moment de subtilité, elle a de quoi proposer des histoires tenant compte de la réalité du monde dans lequel on vit, en particulier de la place que la police doit occuper. En quatre épisodes, bien qu’ils mettent toujours Hondo dans le rôle du sauveur de service, les scénaristes ont montré une certaine volonté à illustrer combien les problèmes raciaux, économiques et sociaux rendaient le travail de la police complexe et que les flics ne sont pas forcément perçus comme étant les bons de l’histoire.

Bien entendu, ce qui prime est le divertissement et, dans ce registre, S.W.A.T. bénéficie d’une réalisation efficace qui donne le change. C’est une série policière d’action en premier lieu et elle a de quoi tenir la distance dans le registre. Elle pourrait également faire plus que cela, mais il faudra voir sur la durée si elle y arrive ou si elle se contente de jouer la sécurité.


Publié originellement en octobre 2017, cet article sur le début de la saison 1 de S.W.A.T. est aujourd’hui remis en avant à l’occasion du début de la diffusion de la série en France sur TF1 ce mardi 8 janvier 2019 à partir de 21h00.

Tags : Shawn Ryan Shemar Moore SWAT moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link