Switched at Birth : cuisine et art urbain (Saison 1, Partie 3)

Switched at Birth – Saison 1 - 3ème partie (episodes 1.23 à 1.30)

C’est la rentrée scolaire pour les jeunes filles et, alors que Bay revient d’un séjour à l’étranger avec un nouveau petit ami, Daphné est engagée dans un restaurant grâce à l’aide de Katherine. Angelo, quant à lui, est toujours dans une mauvaise passe car il risque d’être bel et bien déporté.

Suite et fin de la première saison de Switched at Birth qui compte ainsi 30 épisodes. Cette construction pour le moins inhabituelle nous offre donc un saut temporel pour retrouver la famille Kennish qui attend le retour de Bay de son voyage aux Galápagos. À l’étonnement général, celle-ci revient accompagnée d’un petit ami et apparait encore plus exubérante qu’avant son départ. Daphné, elle, décide de se lancer à corps perdu dans sa véritable passion : la cuisine.

Après avoir traité des difficultés entrainées par la surdité dans le milieu sportif pendant la vingtaine de premiers épisodes, Switched at Birth continue notre éducation et s’attaque cette fois-ci au monde du travail. Grâce à l’aide de Katherine, Daphné décroche donc un poste comme commis de cuisine dans un restaurant où l’apprentissage s’avère difficile. Seulement, la jeune femme est tenace et n’hésite pas à le prouver à son patron avec qui elle va entretenir des relations compliquées.

Cette dernière partie de saison continue donc d’éclairer nos héroïnes sous un jour nouveau. Daphné n’est pas si parfaite qu’elle y parait et c’est agréable de voir Katie Leclerc dans un nouveau registre.  Quant à Bay, alors que Daphné semble avoir trouvé son équilibre vis-à-vis de la famille Kennish, notre artiste en herbe a bien du mal à se rapprocher de son côté Vasquez. Elle se cherche encore et le moyen utilisé par la série n’est pas des plus réussis. On nous introduit auprès de Zarra, une jeune tagueuse un peu en marge de la société qui se lie d’amitié avec Bay. Tania Raymonde ne nous offre pas une superbe performance et il s’agit alors soit d’une erreur de casting, soit simplement des maladresses du scénario ; dans cette histoire, Bay en rebelle sans cervelle tape un peu sur les nerfs. Il ne nous reste alors qu’à être patients jusqu’au dénouement de la saison.

Les grands perdants de ces derniers épisodes sont nos coupables d’adultère. Simone, abandonnée de tous ses amis, prend une pente savonneuse et a bien du mal à s’intégrer à l’histoire. Quant à Emmett, ses apparitions se font rares et il ne semble être présent que pour apporter son soutien à Daphné et Bay, qu’il n’a pas l’intention d’oublier. Du côté des parents, quelques storylines intéressantes sont développées : Katherine, après l’édition de son livre, ne veut pas retourner dans la routine de son ancienne vie ; Regina voit sa vie amoureuse se compliquer lorsqu’elle fait tout pour sauver Angelo de la déportation ; John peine à comprendre Bay et à communiquer avec elle.

Toby, quant à lui, prend enfin un peu d’épaisseur. On partage avec lui sa traversée du désert tant romantique que musicale, suite à la trahison de son ex-petite amie Simone, mais surtout de celui qu’il considérait comme son ami, Emmett. Il est intéressant de constater que la série prend son temps (une fois n’est pas coutume) pour reconstruire le jeune homme et sa confiance en lui. Et, même si le procédé est politiquement correct (en même temps, pas trop de surprise puisqu’il s’agit d’ABC Family), cela rend un grand service à Lucas Grabeel qui joue son rôle à merveille.

Autre bonne nouvelle, cette dernière partie voit arriver la conclusion du procès, sujet qui ne cessait de revenir sur le tapis depuis 30 épisodes. Le twist de fin est bien trouvé et aurait peut-être était suffisant, mais les scénaristes ont préféré en rajouter un autre, aussi inutile qu’imposant.

À l’image de ces deux premières parties de saison, Switched at Birth continue donc d’être une série sympathique et très agréable à regarder. Même si ces derniers épisodes souffrent de quelques longueurs, ils donnent toutefois envie d’être au rendez-vous pour la reprise le 7 janvier 2013 avec l’arrivée de la deuxième saison.

Aller plus loin…

Switched at Birth, le pilote de la série
Switched at Birth : la famille recomposée (saison 1, partie 1)
Switched at Birth : la différence est une force (saison 1, partie 2)

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link