The 100 : La Paix ou La Guerre (5.08)

28 Juin 2018 à 12:00

Les séries post-apocalyptiques aiment nous plonger dans des univers où la violence est omniprésente. The 100 ne fait pas exception à cette règle et ne cesse de nous dire que l’homme ne peut s’empêcher de détruire tout ce qui l’entoure, même lorsque sa propre survie est en jeu. Elle a cela en commun avec The Walking Dead : la destruction prime sur la reconstruction.

Cela ne signifie pas que les survivants de The 100 ne rêvent pas d’un monde meilleur. Au contraire, certains sont au bout du rouleau et sont fatigués de voir les morts s’aligner sans raison. Ils ne peuvent plus justifier les choix faits au nom du plus grand nombre.

Kane le premier qui cherche avant tout à sauver Abby d’elle-même. Suffisamment de gens sont morts par sa faute pour qu’il sache qu’une vie ne vaut pas plus qu’une autre et que le cycle se répète éternellement. Monty est quant à lui fatigué de la guerre, bien conscient du rôle qu’il occupe dans les plans de ses amis — au détriment de sa santé mentale, à l’évidence.

On ne peut que donner raison à Kane et Monty, car The 100 ne fait que revisiter les mêmes problématiques. Elle pose les mêmes questions, nous demande encore si oui ou non la fin justifie les moyens, si ce n’est qu’il y a de plus en plus de personnages qui pensent non et aimeraient éviter le bain de sang.

Cela n’empêche pas pour autant Clarke de passer à l’action et Bellamy de l’aider bon gré mal gré. Le second occupe ainsi l’éternel rôle de suiveur, mais les doutes sont bien présents. Il faut dire que Monty pointe quelques évidences du doigt, à commencer par cette tendance à protéger les siens avant tout.

Reste que la série nous délivre les mêmes discours qu’elle essaie d’entrecouper avec quelques retournements que l’on peut voir venir ou non. Le but est de pousser les survivants dans leurs retranchements, mettre leur moral de nouveau à l’épreuve pour qu’ils fassent des choix à l’opposé de ce qu’ils peuvent vouloir.

Pour cette raison, Bellamy agit, mais ne possède plus la conviction d’antan sur ce qu’il fait. De son côté, Raven doit souffrir lourdement et cela la force à modifier sa position. En plein milieu du chaos, Murphy s’épanouit à sa manière et redevient lui-même.

Au moins, l’épisode alterne entre les multiples personnages pour faire évoluer le récit dans une direction précise. Peut-on arrêter la guerre entre les deux camps ? Ne vont-ils pas imploser de l’intérieur avant ? Les conflits sont multiples, mais disons-le, ils ont tous une saveur similaire, car s’articulant autour des mêmes idées familières de la série.

Comme Monty, on ne peut que vouloir s’accrocher au fait que la guerre est vaine et que l’on peut reconstruire sur cette Terre, même loin de cette vallée paradisiaque. Après tout, une survie avec de la mauvaise nourriture est toujours mieux que de devoir mourir sans raison. Ce n’est cependant pas là que va pour le moment The 100 qui, si elle se prend parfois à rêver de reconstruction, nous promet plus d’affrontements et de destruction pour la suite et fin de cette saison 5.

Tags : The 100 The 100 saison 5 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires