The 100 : Rédemption (6.09)

10 Juil 2019 à 15:00

Après une petite pause d’une semaine, The 100 revient en forme avec un épisode dans la lignée du précédent, rythmé et divertissant. Tandis qu’Octavia (Marie Avgeropoulos) parcourt son inconscient pour se souvenir d’événements qui se sont déroulés lors de son passage dans l’Anomalie, Bellamy (Bob Morley) cherche à entrer en contact avec les Children of Gabriel pour sauver Clarke (Eliza Taylor). Abby (Paige Turco) fait face aux conséquences de ses actes après la résurrection de Kane. Raven… continue d’être une jolie plante verte.

What You Take With You est un épisode véritablement efficace, avec des dialogues étonnamment bons et qui regorge d’idées visuelles. Les acteurs sont également très justes, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. Peut-être ont-ils été frappés par un éclair de génie, ou peut-être simplement est-ce parce que les éléments fragiles sont moins sollicités pour se concentrer sur Abby et Octavia ? Il est néanmoins frustrant que beaucoup d’intrigues importantes soient laissées en suspens, notamment celles de Madi (Lola Flanery) ou de Murphy (Richard Harmon).

Après l’avoir malmenée et tournée en ridicule, The 100 replace Octavia au centre de l’histoire jusqu’à en faire un des personnages les plus intéressants. Dans un énième trip hallucinogène, elle se replonge dans sa période la plus sombre, celle de Blodreina. Cette confrontation avec sa part d’ombre se transforme littéralement en combat contre elle-même, une scène hautement intéressante et satisfaisante. Son parcours vers la rédemption est finement écrit, se plaçant bien au-dessus des standards de The 100.

Cette introspection est une nouvelle fois l’occasion de repenser sa relation avec son frère et avec Clarke. À voir maintenant comment l’équipe créative va gérer leurs retrouvailles, mais le potentiel est là. Le petit regret en ce qui concerne la partie d’Octavia provient de l’absence de Lincoln (Ricky Whittle). Malgré la réutilisation de vieilles séquences en pseudo-flashback, la portée émotionnelle reste limitée. S’il était probablement difficile de faire revenir l’acteur, son absence se fait sentir.

Du côté de Bellamy et JoséClarke, ils trouvent rapidement les Children of Gabriel – ou plutôt, ils sont vite traqués et emprisonnés comme des bleus. Les deux personnages se retrouvent donc, par la magie du scénario, enfermés seuls. Idéal pour rappeler la tension romantique entre les deux. Joséphine met d’ailleurs très justement en exergue l’absurdité de leur relation, bien que cela ne change rien à l’aboutissement inévitablement stupide de leur histoire, c’était bien vu.

Les deux acteurs, pas toujours au cordeau, sont très justes. Bellamy se requinque depuis quelques épisodes et Eliza Taylor commence à particulièrement bien gérer ses deux personnalités, passant avec de plus en plus de fluidité de l’une à l’autre. On sent qu’elle s’amuse à incarner Josephine, personnage qui nous manquera lorsqu’elle disparaîtra, probablement dans de terribles circonstances. On a droit à des scènes plutôt badass, bien chorégraphiées, qui parviennent — même moi et ma mauvaise fois — à nous investir dans l’action.

Dans l’espace, rien ne va plus. On nous rappelle cependant que Kane est un homme complexe et intéressant. L’acteur de sa version 2.0, Greyston Holt, est excellent et reproduit jusqu’au ton de l’original sans jamais tomber dans la caricature. Les choix des personnages sont très cohérents avec l’homme qu’il a été, et pourraient être l’électrochoc nécessaire au ralliement contre les Primes.

The 100 fait énormément de parallèles avec des événements des saisons précédentes, essentiellement la première. De nombreux personnages emblématiques disparus ou mis de côté repointent également le bout de leur nez. Bien que la série ait déjà été renouvelée, on sent comme une envie de boucler l’histoire. Et bien que le scénario de cette saison laisse parfois dubitatif, cette dernière s’inscrit plus que toutes les précédentes dans une continuité, et c’est très appréciable.

L’un des seuls reproches que l’on peut faire à l’épisode est d’être trop nettement scindé en deux. Si l’on est sur une amélioration par rapport à tous ces moments où les intrigues se suivaient sans jamais se recouper, cela reste gênant. Alors que tout s’assemble plutôt bien à présent, les parties dans l’espace semblent se désolidariser du reste, évoluant dans une bulle qui fait oublier aux spectateurs les enjeux globaux.

Si l’on passe sur cet aspect, cet épisode est vraiment bon, je suis d’ailleurs la première étonnée à avoir profondément envie de voir la suite. La saison décolle enfin et réussit cette semaine à se concentrer sur ses atouts, à savoir le duo Bellamy/Clarke, Joséphine et Octavia, et à les exploiter correctement. Il était temps.

Les 100 - Saisons 1 à 5
List Price: EUR 70,22
Price: EUR 43,99
You Save: EUR 26,23
Price Disclaimer
Tags : The 100 the 100 saison 6 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link