The Affair Saison 2 multiplie ses points de vue et amplifie le doute pour un résultat incertain

The Affair - Saison 2

On apprend des choses quand on regarde une série policière. En fait, si on en suit une qui est vraiment bonne, on peut réellement s’enrichir culturellement parlant. On découvre ainsi rapidement que l’homme n’est pas un témoin fiable. Notre mémoire ne mérite pas notre confiance. C’est un fait important à ne pas oublier avant de se lancer dans The Affair.

Dans le fond, cette création de Sarah Treem et Hagai Levi n’est pas réellement une série policière, mais elle s’en donne parfois l’air. Les deux scénaristes ont en tout cas retenu l’idée des différences entre les témoignages et ont décidé que leur intrigue serait racontée à travers les yeux de Noah Solloway (Dominic West) et Alison Bailey (Ruth Wilson). Tous les deux nous délivrent leur version des faits au détective Jeffries (Victor Williams). Quelqu’un est mort et on remonte au tout début de l’histoire pour découvrir comment nous en sommes arrivés là.

Choisir l’angle policier était judicieux, car il fournissait les outils nécessaires pour appuyer l’utilisation des deux points de vue. Néanmoins, quand l’interrogatoire se termine, non seulement nous continuons d’avoir la version de Noah et celle d’Alison, mais en plus elles ont de moins en moins de points communs. The Affair se transforme en un véritable jeu de pistes qui est hors de contrôle. Chercher l’erreur devient impossible.

Esclaves de leur découpage narratif et mis face au fait qu’il limitait sérieusement l’utilisation d’excellents acteurs, les scénaristes de The Affair reviennent en saison 2 avec une solution pour offrir à Maura Tierney et Joshua Jackson le temps à l’écran qu’ils méritent. Ils ont à leur tour le droit de raconter l’histoire de leur point de vue.

Ainsi, nous avons une version de Noah, celle d’Alison, mais également celle d’Helen (Tierney) et enfin celle de Cole (Jackson). Le twist est qu’elles sont toujours plus distinctes les unes des autres. Concrètement, The Affair ne nous livre pas une vérité, mais 4 alternatives. Qui croire ?

Dans leur refus de se tourner vers une narration plus traditionnelle, les scénaristes font plus que compliquer leur intrigue, il la dilue. L’idée d’offrir une vision plus large du monde de Noah et Alison en dévoilant les conséquences de leur relation sur leurs familles respectives est indéniablement intéressante, mais en continuant à utiliser le gimmick des points de vue qui divergent, la série se retrouve à accumuler les occasions de s’égarer dans l’approfondissement de son propos.

D’une certaine manière, on nous place dans le rôle détective, mais sans nous donner les outils pour discerner la vérité des mensonges. Rien ne parait certain dans ce que l’on nous montre. Qu’un passage soit vécu différemment par deux protagonistes est compréhensible, mais qu’il se déroule d’une manière drastiquement différente n’a pas de sens, pas à cette échelle. Les scénaristes ne veulent pas nous laisser faire le tri dans les détails qui ne collent pas, ils nous demandent de jongler entre deux réalités alternatives cette semaine et entre deux autres la suivante.

The Affair nous empêche d’y voir clair et attend de nous que l’on patiente simplement pour voir comment cela va tourner. On ne nous promet pas que cela trouvera un sens ni que les contradictions s’estomperont. En fait, on ne sait même pas où l’histoire doit aboutir. La seule chose qui est tangible est la relation entre Noah et Alison, car c’est dans celle-ci que nous nous sommes investis en saison 1 et c’est pour elle que l’on revient.

Le pari est indéniablement risqué et n’a pas beaucoup de sens pour le moment, mais il est certain qu’il a de quoi rendre curieux. Découvrir si la série ressemblera à quelque chose quand elle se terminera est clairement le plus grand des mystères qui ressort du premier épisode de la saison 2. Peut-être que The Affair confirmera qu’être expérimental n’est pas toujours une bonne idée – ou le contraire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link