The Americans Fin Saison 6 : le rideau (de fer) sur l’écran est tombé (fin de série) - Critictoo Séries TV

The Americans : le rideau (de fer) sur l’écran est tombé (fin de série)

Cet article couvre les évènements se déroulant dans le dernier épisode de The Americans. Il contient alors beaucoup de spoilers.

Voilà, le rideau est tombé sur The Americans et le couple d’espions nous laisse sur une très haute note, prouvant une fois de plus qu’elle est une belle et importante série, que ses personnages ne nous ont jamais déçus jusqu’à la fin et que Joseph Weisberg, le showrunner, a su maîtriser son œuvre d’un bout à l’autre.

Dès les premières minutes, le ton est donné, des décisions doivent être prises et la boule à la gorge monte, la première larme tombe. Philip et Elizabeth doivent partir et, plus qu’un bilan à faire, c’est savoir ce qui doit être sacrifié pour survivre. En cela, la scène où ils se retrouvent après qu’Elizabeth ait fait leur valise est extrêmement poignante à mesure qu’ils réalisent que leur vie américaine est terminée et que leurs enfants ne peuvent plus être entretenus d’illusions, en particulier Henry. Ils doivent dire adieu et même s’ils emmènent Paige, compromise par sa position d’agente, le danger est trop grand pour leur fils. La seconde larme tombe alors devant cette scène au téléphone, bouleversante.

Des scènes déchirantes, il y en a en quantité dans cet épisode. Mais l’apogée de ce final de The Americans réside sûrement dans le face-à-face avec Stan. L’agent du F.B.I. a enfin découvert le pot aux roses et sa désillusion est immense. Il se sent trahi et confronte les Jennings dans le parking de l’immeuble de Paige. La tension est à couper au couteau, les vérités blessent et tout est dévoilé dans une confrontation âpre, mais nécessaire. Dans un dernier élan, un geste d’amitié réciproque sera pourtant fait : Philip lui avoue qu’il était son meilleur ami et lui fait part de ses doutes concernant Renée (doutes qui ne seront jamais dissipés, comme un MacGuffin inassouvi et tant mieux) tandis que Stan les laisse partir, incapable de mettre ses sentiments pour eux de côté (et pour Henry dont on se doute qu’il fera figure de père de substitution par la suite).

Le jeu de dupes est donc terminé et, alors que les Jennings s’éloignent, leur couverture tombe peu à peu. Cela génère assez de tension pour que chaque scène nous fasse redouter leur arrestation. Elle n’arrivera pas, mais ils vont perdre encore en chemin. Après être rentrés dans un McDonald’s, symbole d’un pays qu’ils auront tout de même en eux, malgré leur mission première, ils prennent le train et perdent Paige qui décide de ne pas les suivre. En réaction à sa phrase trois épisodes auparavant, elle n’a pas peur de mourir, mais d’être seule et, pourtant, c’est le chemin qu’elle choisit, terminant là où tout a commencé pour elle, dans la planque de Claudia, avec un verre de vodka. Tragique et nébuleux avenir qu’est le sien.

Il est fascinant de constater à quel point les rôles s’inversent constamment dans le couple. Philip est celui qui prend la tête de l’opération et Elizabeth est celle qui a le plus de mal à lâcher son ancienne vie, notamment Henry. Elle révèle enfin tout l’amour qu’elle a pour ses deux enfants, pas uniquement sa fille sur qui elle projette sa propre jeunesse, son propre passé. Il est également très intéressant de voir que là où Philip emploie tout le temps le “we” pour parler de sa famille alors qu’elle parle toujours au singulier, c’est à elle de le prononcer dans les derniers instants de la série, quand ils sont réunis en tant que couple, désemparés mais unis, peut-être pour la première fois.

Tout ce final de The Americans se déroule sous la route, mais moins comme une course – à l’exception de quelques pics de tension aux points de contrôle et dans la scène avec Stan – que comme une lente désagrégation de la vie des Jennings. Sur le chemin vers la Russie, ils laissent peu à peu ce qu’ils avaient de plus cher : l’amitié (Stan), la famille (Paige et Henry) et, plus surprenant pour Elizabeth, le pays (l’Amérique). La seule fois où ils prennent enfin le temps de s’arrêter, c’est une fois arrivé en Russie, constatant l’état de leur vie désormais.

Cet épisode de conclusion est autant un début qu’une fin, un mur qui tombe pour qu’un autre s’érige. Quand arrivent les dernières minutes, on se sent aussi satisfait de les voir réunis et non pas derrière des barreaux ou pire que désemparé de constater tout ce qu’ils ont perdu pour vivre ensemble et libres. Un sentiment d’accomplissement teinté de quelques zones floues nous laissant dans l’expectative font de cette fin de The Americans une grande. On est aussi et surtout bien désolé de dire au revoir à une immense série, une qui rejoindra le panthéon des plus grandes et qui va me manquer terriblement.

The Americans - L'intégrale des Saisons 1 & 2
List Price: EUR 40,13
Price: EUR 27,99
You Save: EUR 12,14
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link