Pendant que les garçons font la queue pour avoir le privilège d’assister à une version alternative  d’Indiana Jones, les aventuriers de l’arche perdue, les filles organisent une soirée pyjama.

Pour fêter dignement le retour de Penny, les scénaristes ont décidé de convier les deux collègues féminines de Kaley Cuoco. Alors que nous n’avons pas franchement eu l’occasion de faire réellement connaissance avec les deux jeunes filles, celles-ci vont avoir droit à leur propre storyline accompagnée bien sûr de la voisine de Sheldon et Leonard. L’introduction au restaurant expose clairement tous les personnages avant leur séparation, Amy étant intégrée au groupe pour la première fois, elle va assez vite imposer une position peu évidente au départ. Étrangement sa curiosité féminine l’emportera sur son intérêt de geekette.

La nouvelle venue fait du bien lorsqu’elle existe avec le groupe d’amis dans son entier, en tentant, comme Sheldon, de se montrer sociable, elle offre une dynamique toute nouvelle.  Proche de son ami garçon (et non pas « boyfriend ») tout en essayant de gagner l’affection de son groupe de potes, elle redéfinit la relation de l’arrogant scientifique aux autres, lui que l’on a connu déjà ami avec eux. Cependant, la soirée avec les filles souffre de cette comparaison, les potes geek disparus, il ne reste qu’une pâle copie de la relation Penny/Sheldon, avec, dans le fond de la pièce et du scénario, la petite amie d’Howard qui peine à trouver un positionnement intéressant au vu du manque de lien que le spectateur a avec elle. On note également un défaut présent chez Sheldon, cette infantilisation du personnage sitôt que les scénaristes tentent de psychologiser cette différence avec le commun des mortels. Et comme pour le garçon, Amy qui retombe dans une adolescence certainement peu vécue, ne devient plus que l’ombre d’elle-même.

Il n’y a pas tellement de quoi se réjouir chez ces messieurs non plus. La séparation du groupe était une bonne idée, tant pour faire connaissance avec les filles et tenter quelques variations dans les relations, que pour rythmer la partie avec le groupe de scientifiques de références et de dialogues bien sentis. À l’image de l’autre storyline, celle-ci se révèle feignante, utilisant des ressorts qui ont déjà fait rebondir des dizaines d’autres épisodes. Will Wheaton revient tout spécialement pour compenser ce manque d’inventivité, obtenant comme à son habitude satisfaction, Raj, Howard et Leonard sont quasiment muets et Sheldon usera l’incompréhension sociale et l’escalade dans le ratage jusqu’à la corde.

Un épisode donc bien opportuniste, usant de gags déjà vus et à la rythmique très lourde, la faute à un manque d’inventivité dans l’écriture. Alors que les pistes à explorer sont nombreuses (Bernadette, Raj, Amy, Leonard), les scénaristes continuent de placer Sheldon et ses dérivés à l’extrême centre de la série. Enfin, d’après le peu d’informations que l’on a à ce sujet, l’histoire Leonard/Penny pourrait être relancée, cerise sur le gâteau d’une fournée immangeable cette semaine.

avatarUn article de .
4 commentaires