The Big Bang Theory - The Adhesive Duck Deficiency (3.08)

Leonard, Howard and Raj font du camping, alors qu’ils réalisent des recherches. Penny doit alors demander l’aide de Shelon, après s’être blessé.

Le couple Leonard/Penny a eu pour conséquence de scinder le groupe d’amis en deux, et, se trouve être assez symbolique des défauts de ce début de saison, dans lequel nous n’avons quasiment pas eu d’épisodes où tous les protagonistes se retrouvaient dans la même intrigue. Non pas que cet épisode change ce fait, mais le fait que Penny passe l’épisode avec Sheldon au lieu de son petit ami, fait plus écho aux saisons précédentes.

Ainsi, Leonard, Howard et Raj vont passer la nuit sous les étoiles, pour des raisons professionnelles. L’idée de départ n’est pas mauvaise, et fournira quelques bons moments de comédies. Malheureusement, il faut bien être honnête, le reste de l’intrigue, avec notre bande de geeks sous drogue après consommation de cookies est digne d’une vieille sitcom des années 80/90. On ne peut donc pas dire que sur ce plan-là, on se retrouve réellement en terrain inconnu. Le but est de les faire comporter comme des idiots, et c’est ce qu’ils vont faire. Il ne va pas en ressortir que du mauvais, mais cela tend à devenir lassant. Sur un épisode de 20 minutes, ce n’est pas bon signe.

Pas de camping pour Penny et Sheldon, c’est alors l’occasion de trouver un prétexte ridicule pour les coller ensemble. Si le trio a donc le droit à une raison valable, la petite glissade de Penny sous la douche est peu inspirée. Mais pire encore, c’est qu’elle puisse penser que se faire conduire à l’hôpital par Sheldon sera plus rapide que de prendre un taxi. Pour réellement rendre crédible l’ensemble, elle aurait dû opter pour le taxi, en demandant à Sheldon de l’accompagner, mais bien entendu, cela aurait empêché les scénaristes de donner le jour au passage dans la voiture, qui est peut-être justement ce qu’il y a de plus faible dans leur intrigue, les meilleurs dialogues se trouvant à l’hôpital.

The Adhesive Duck Deficiency a pas mal de défauts, mais fournit du Big Bang Theory plus consistant que ce qu’on a pu récemment avoir, avec une dynamique entre les protagonistes bien plus convaincante.