The Big Bang Theory – The Date Night Variable (6.01)

Alors que ses amis sortent avec leurs dulcinées, Raj doit faire face à sa solitude. Pendant ce temps, Howard se retrouve mêlé à une dispute entre sa mère et Bernadette alors qu’il est toujours en mission dans l’espace.

C’est avec beaucoup d’impatience que l’on attendait le retour de The Big Bang Theory car, après un season finale plutôt quelconque l’année passée, la série se devait de reprendre en fanfare. Pourtant, comme toujours lors des débuts de saison, The Big Bang Theory a bien du mal à retrouver ses marques, et c’est tristement flagrant dans l’épisode qui nous est offert cette semaine. Certes, quelques bonnes réparties sortent du lot, mais dans l’ensemble, l’esprit comique du show est peu présent. En fait, les scénaristes profitent principalement de cet épisode pour nous introduire rapidement à ce qui sera, sans doute, les lignes directrices de la saison dans les mois à venir.

Tout d’abord, nous revenons sur le mal-être de Raj qui, se sentant toujours aussi seul, décide de s’incruster avec pertes et fracas dans les rendez-vous amoureux de ces amis. Cette situation est parfaite pour amorcer l’évolution du statut (de récurrent à régulier) de Stuart Bloom, le propriétaire du magasin de comic books. Cela permettra sans doute de créer une nouvelle dynamique au sein du groupe d’amis, mais aussi, sans doute, de continuer à jouer sur l’ambiguïté sexuelle de Raj.

Puis, comme un film que l’on aurait rembobiné, on nous sert les prémices d’une catastrophe relationnelle entre Penny et Leonard. Il est clair que le couple va à nouveau traverser des difficultés qui se solderont peut-être par une rupture définitive. Quant à Sheldon, son rendez-vous avec Amy frôle lui aussi la catastrophe, car le jeune homme continue de gérer sa relation de manière bien trop rationnelle.

Quant à Howard, qui apparait vieilli (volonté des scénaristes ou bien juste l’effet des années ?) et qui a définitivement perdu son côté geek avec son nouveau look, il se retrouve au milieu d’un conflit entre  sa mère et Bernadette, alors qu’il est toujours dans l’espace. Cette saison sera donc pour lui celle de l’arbitrage entre une ces deux « Madame Wolowitz ».

The Date Night Variable est alors un épisode un peu trop laborieux à mon goût, qui peine à trouver son rythme, malgré quelques phrases bien pensées. La comparaison d’Howard en chat enfermé dans une boite de transport ou l’introduction au principe anthropique ne suffiront pas à relever l’ensemble. Vivement donc la semaine prochaine pour reprendre un nouveau départ.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link