The Big Bang Theory - The Einstein Approximation (3.14)

Coincé dans un problème de physique, Sheldon va mener la vie dure à Leonard et chercher différents moyens pour trouver solution à son interrogation.

Nous voilà encore avec un épisode où l’intrigue et les interactions se construisent autour de Sheldon. Je n’irais pas m’en plaindre, car à l’heure actuelle, cela semble l’une des meilleures solutions pour fournir une dynamique de groupe performante. Surtout, cela sert extrêmement bien les intérêts de Leonard, devenu fade à cause de sa relation avec Penny. Voir le personnage reprendre la place qui lui revient dans la série est loin de me déplaire.

Enfin, nous avons donc Sheldon face à un problème physique qu’il n’arrive pas à résoudre. Ces amis continuent à mener leur petite vie pendant qu’il devient totalement obsédé par le phénomène scientifique qu’il ne peut expliquer. Il va falloir alors partir à la chasse aux solutions, et cela va passer par différentes solutions, dont l’une va faire tomber Penny sur les fesses, et l’autre va entrainer Leonard dans un parc à boules pour enfants. Moi qui ne suis aucunement fan du « Bazinga ! » de Sheldon, son côté « enfant spécial » prend plutôt bien dans cette scène.

Sheldon devient névrosé et cela lui va bien; Leonard endosse le rôle du papa et cela lui va bien. La dynamique est efficace, et les autres membres du groupe vont tous avoir le droit à leur moment – pas forcément lié à Sheldon, qui plus est. Malgré toutes ces bonnes choses, l’épisode s’essouffle légèrement dans sa dernière ligne droite, non pas sur le plan comique – les scènes au travail de Penny étant assez performantes – mais sur le plan du concept. Plus que l’humour, c’est l’idée de base qui semble être étirée. Ce qui est assez étrange quand on songe que c’est l’un des plus courts épisodes, avec seulement 18 minutes.

En fait, The Einstein Approximation est tellement court que deux scènes nous sont collées à la fin, sans vraiment de raison : l’une avec Raj et Howard faisant du roller-disco et l’autre entre Sheldon et Leonard dans le parc à boules. Passé cet aspect un peu douteux (les deux passages ne s’inscrivant dans aucune continuité et n’étant pas subtilement intégré comme des bonus ou scènes coupées – ce qu’ils semblent être), l’épisode possède pas mal de moments comiques et l’ensemble se révèle être vraiment concluant.