Les universitaires, accompagnées de Penny, proclamée meilleure amie d’Amy, doivent passer la nuit à l’hôtel avant leur participation à un congrès scientifique.

Voilà un épisode curieux, difficile à critiquer tant il semble s’étirer dans tous les sens. Cela commence immédiatement après le générique, lorsque, pour la première fois, tous les personnages sont convoqués ensemble dans le même espace. Après donc une introduction on ne peut plus classique, marquant le retour toujours efficace du ping-pong verbal entre Penny et Sheldon, toute la troupe se réunit mystérieusement, sans poser les enjeux des vingt minutes à venir.

L’effet de surprise retombe pourtant bien vite, d’abord par l’essentielle fragmentation du groupe de sept, une véritable surpopulation pour The Big Bang Theory, mais surtout par la désignation de Sheldon comme gardien du bon itinéraire. Après le festival du garçon de la semaine dernière, il était assez logique de craindre une nouvelle mise en avant indigeste de celui-ci lorsqu’il débarque son éternelle mégalomanie en avant. Il va pourtant quasiment disparaître de l’écran pendant la deuxième partie de l’épisode, le personnage ne fait décidément jamais dans la demi-mesure.

Penny a droit à une promotion puisqu’elle passe, cette saison, de végétal décoratif à faire-valoir : celui d’Amy qui ne trouve pourtant pas, en sa nouvelle meilleure amie, un semblant de crédibilité. Évidemment, le but est de montrer que la nouvelle recrue du groupe est systématiquement aux fraises d’un point de vue social. Encore une fois, on retrouve cette infantilisation du personnage, le résultat produit ne diffère pas donc pas de celui d’un Sheldon, notre attachement au scientifique et sa drôlerie en moins.

Si certaines situations fonctionnent assez bien de par leur nouveauté (l’interaction entre les deux voitures ou le discours de règlement de comptes final après une mise en place longue et maladroite), le manque de structure associé à une overdose de personnages rend le tout assez lourd à digérer. Surtout pour revenir finalement à un schéma aussi classique, après un chassé-croisé entre les chambres : Raj et Sheldon pour la comédie, Howard absent, Leonard et Penny pour la partie sentimentale, Amy et Bernadette endormies et isolées, comme d’habitude. Si l’on ajoute à cela le délire routier de Sheldon du début de l’épisode, on obtient un épisode tout ce qu’il y a de plus traditionnel malgré tout le mal que la forme se donne pour tenter de nous tromper.

La sauce a donc du mal à prendre cette semaine malgré une sortie de routine feinte. La mise en avant d’Howard promise par le synopsis n’est pas tenue, il est donc bien difficile d’exister pour le jeune homme cette saison, entre une petite amie transparente et une fonction comique réglée comme du papier à musique. Il est assez parlant de voir le scientifique disparaître à la seconde où l’on croit sa situation mise en place (sa dispute avec Bernadette). À côté d’eux, Penny et Leonard font leur pré-galipette hebdomadaire, si leur relation est toujours prompte à faire un coucou en ce moment, ce pédalage dans la semoule déjà vu pourrait rapidement devenir agaçant.

avatarUn article de .
6 commentaires