Penny réalise que sa relation avec Leonard a changé ses exigences envers la gent masculine. Wolowitz et Koothrappali décident d’inscrire Sheldon à un site de rencontres en ligne.

The Big Bang Theory se termine sur un épisode quelque peu anodin dans sa forme, qui illustre à merveille les forces et faiblesses de cette saison.

L’épisode revient donc sur la relation Penny/Leonard. Les conséquences n’avaient pas été abordées, et ce n’était pas un mal, car le résultat que l’on obtient ici est plus que mitigé. À l’exception de Leonard, Penny semble destiné à dégoter dans la majorité un homme complètement stupide. Disons qu’elle a posé la barre à un sacré niveau sur ce plan-là. Seulement, avant Leonard, c’était plus facile pour elle de ne pas tenir compte du fait que la personne avec qui elle sortait était idiote. Cette époque apparaît pour le moment révolu, et pour digérer cette information, elle va venir saoule à l’appartement de Leonard pour une partie de jambes en l’air et de rodéo.

Le pauvre Leonard est un crétin fini sur le sujet de l’amour et du sexe à l’évidence, car il faudra qu’il se prenne un râteau, une cuite et qu’on lui claque deux portes à la figure pour comprendre ce qui lui est arrivé. Pauvre homme ! Le tout se déroulant avec le minimum syndical en humour.

Vous l’aurez donc compris, le duo entre Leonard et Penny exploite encore une fois ce qui a clairement détruit cette saison : cette satanée relation amoureuse.

Il faudra donc compter sur nos trois autres geeks pour fournir l’humour. Sur ce plan, Sheldon fonctionne en mode automatique pendant une bonne partie de l’épisode, mais un certain nombre de répliques font mouche, tout particulièrement dans ses interactions avec Raj et Howard, assez en forme. Entre The Good Wife et la chaussette sale, on peut dire que Raj va être le moteur humoristique de cette storyline, et qu’il va trouver en Howard l’huile pour alimenter son feu. Les deux hommes vont alors avoir l’idée d’inscrire Sheldon à un site de rencontres et vont devoir le pousser à rencontrer son équivalent féminin. La scène finale boucle royalement l’épisode, la tête des deux comparses étant la cerise sur le gâteau.

The Lunar Excitation ne donne pas le sentiment de conclure une saison, et c’est l’un de ses principaux défauts, qui s’ajoute donc à la storyline entre Penny et Leonard, cette dernière possédant peu de bons moments. Le tout est largement compensé par le reste du gang, qui sauve l’épisode et permet de terminer cette saison sur une bonne note.