The Big Bang Theory - The Maternal Congruence (3.11)

La mère de Leonard vient rendre visite à son fils pour les fêtes.

The Big Bang Theory nous délivre un épisode aux couleurs de la saison, et des fêtes qui approchent. Une expérience qu’il ne faudrait pas trop renouveler si le résultat n’est pas amélioré, The Maternal Congruence trouvant sa place dans les épisodes les moins inspirés de ce début de saison, voir peut-être l’un des plus mauvais.

C’est donc le retour de la mère de Leonard en ville, incarnée par Christine Baranski, délivrant un jeu trop théâtral (en accord avec la personnalité du personnage) qui empêche réellement Beverly de trouver sa place au milieu de la bande de jeunes qui l’entoure. C’est peut-être la mère, mais il n’empêche qu’on ne sait pas trop ce qu’elle fait là.

Pour amplifier ce phénomène, il se trouve qu’elle a plus de contact avec Sheldon qu’avec son propre fils, qui apprend ainsi après tout le monde que ses parents divorcent, que sa chienne est morte et que sa mère a subi une opération. De quoi plonger Leonard dans une humeur maussade, et nous avec lui. D’abord, car on le comprend, ensuite, car rien de drôle ne ressort de cette situation.

En ramenant Beverly, l’équipe créatrice répète les mêmes gags, ceux qui furent instaurés à sa première visite. Et si les répétitions comiques ont parfois du bon, ils peuvent être aussi fatigants, et c’est le cas ici, car rien ne prend vraiment. Penny va quand même réussir à nous faire sourire, bien que la rapidité de la scène de beuverie enlève un peu de son impact (certes, il est normal, à la vitesse où elle enfile les verres qu’elles soient saoules, mais c’est très mal agencé).

Il y a aussi une mauvaise gestion des protagonistes, avec Howard et Raj présent pour une scène, les allers et venus de Leonard pas toujours très bien insérées, une Penny qui parait par moment plus forcé qu’autre chose, et Sheldon présent juste pour jouer sur ses ressemblances avec Beverly. Au fond, le problème n’est pas eux, mais la mère de Leonard justement, qui ne trouve pas vraiment sa place dans l’épisode, souffrant d’une exposition trop importante.

Les fêtes dans The Big Bang Theory ne sont donc pas du tout réussies.