Sheldon reçoit la visite d’une physicienne réputée, le Dr. Elizabeth Plimpton.

Judy Greer est de passage dans The Big Bang Theory et c’est approximativement ainsi que l’on peut résumer le plus simplement du monde cet épisode. Il ne faut pas y voir une critique négative, car j’aime énormément l’actrice, et que sa simple présence suffit déjà à faire de The Plimpton Stimulation un épisode que j’avais vraiment envie de voir.

L’actrice va donc incarner une célèbre physicienne avec laquelle Sheldon correspond. De passage pour une possibilité de travail à l’université, elle va être logée chez les deux amis, qui ont des intentions différentes envers la jeune femme.

Si l’épisode va d’abord s’orienter autour de Sheldon et Leonard, en y ajoutant le Dr. Elizabeth Plimpton pour créer des interactions inédites, l’histoire va aussi offrir à Raj et Howard du matériel non négligeable,  officialisant au passage la rupture entre Wolowitz et Bernadette. Rien d’étonnant là-dedans, bien que cela aurait sûrement mérité d’être traité de façon plus concrète. J’imagine que l’emploi du temps de l’actrice a été un obstacle à cela.

Dans cet ensemble, Penny aura le droit à quelques scènes, mais son utilité étant plus que limitée, il n’y a pas de raison de s’y arrêter.

Quoi qu’il en soit, Judy Greer va apporter tout ce qu’il faut pour jouer sur les particularités des personnages, jouant d’abord avec Sheldon et Leonard, le premier étant continuellement hermétique à ce qui passe à côté de lui quand cela va sur un terrain non professionnel. Les bonnes intentions de Plimpton ne vont pas se limiter qu’à Leonard, permettant ainsi à la dernière partie de l’épisode de ne pas tomber dans une redite et de rebondir en exploitant jusqu’au bout sa guest.

Dans le lot, difficile de savoir ce qui est le plus drôle : Entre la scène d’introduction à la cafeteria avec un Raj malade, la rencontre entre la physicienne et Leonard, les achats alimentaires (et plus) de Sheldon réalisés pour son invitée, ou Raj dans son appartement se prenant au jeu de la jeune femme, difficile de départager.

Il ne fait pas de doute que l’équipe de The Big Bang Theory avait totalement conscience des talents de comédie de sa guest-star, celle-ci réussissant à tirer le meilleur parti de ce qu’on lui fournit comme matériel. Tant mieux, car cela nous fournit un très drôle épisode.