The Big Bang Theory – The Rhinitis Revelation (5.06)

Sheldon reçoit la visite de sa mère, mais il devient rapidement agacé quand elle porte son attention sur les autres membres du groupe.

Avec The Rhinitis Revelation, The Big Bang Theory délivre un épisode particulièrement orienté sur Sheldon, avec le retour de Laurie Metcalf dans la peau de sa religieuse mère. Mary Cooper est donc de passage pour offrir alors la possibilité à la série de s’arrêter plus en profondeur sur la relation mère/fils qui existe avec Sheldon.

Pour ce faire, l’intrigue utilise l’entourage du scientifique pour contrecarrer ses plans. Habitué à avoir sa mère aux petits soins pour lui, il apprécie peu de voir que l’attention de cette dernière se focalise sur tout sauf sa personne. La supériorité de Sheldon est donc mise à l’épreuve, en même temps que son égo. Sheldon est bel et bien un être humain sujet à des émotions dont il perd quelque peu le contrôle au sein de l’épisode. Rien ne synthétise mieux les réactions du fils Cooper que les paroles d’Amy pointant la difficulté qu’il a à appréhender ce qui se passe.

The Rhinitis Revelation décide donc, comme cela arrive régulièrement, d’exploiter les particularités de Sheldon en le poussant dans ses retranchements. L’épisode réussit surtout à faire un tour sur l’état existentiel de chaque personnage : Raj se sent seul, Howard doit s’envoler pour l’espace, la relation longue distance de Leonard est vouée à l’échec, et Penny se remet doucement en selle dans sa vie privée. La petite pointe d’humour sur la famille de la jeune femme était plutôt bien sentie, comme toute la scène à l’église finalement. Le bilan de ce passage est finalement de pointer l’absence de ligne directrice pour Sheldon, dont l’évolution majeure est donc venue d’Amy, avec laquelle il entretient une relation qui reste imprécise pour ceux qui les entourent.

Par ailleurs, c’est bien Sheldon qui fait l’épisode – ou devrais-je écrire Jim Parsons. Malgré le point de départ et les multiples possibilités d’exagérations, l’acteur réussit à garder le cap en faisant preuve quasiment tout du long d’une sobriété qui aurait bien aidé Sheldon dans certains épisodes de la saison passée. Il ne tombe pas dans l’excès, sauf pour certaines occasions comiques. Par ailleurs, l’éloignement de Priya semble avoir pas mal aidé Leonard, le personnage étant bien plus jovial et sa nonchalance et son amusement est assez communicatif.

The Rhinitis Revelation se montre plaisant et délivre une certaine dose de comédie, bien que la mère de Sheldon aurait pu certainement apporter plus.  L’épisode coupe quelque peu avec les routines de ce début de saison pour s’intéresser à la relation particulière de Mary et Sheldon Cooper ; une combinaison qui conserve toujours une certaine fraicheur, surtout quand le parti pris est de tenter de faire évoluer les rapports existants.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires