The Big Bang Theory – The Vengeance Formulation (3.09)

Après avoir été humilié à une émission de radio nationale, Sheldon met au point sa vengeance contre Kripke. Suite à leur troisième rendez-vous, Bernadette demande à Wolowitz de réfléchir à leur relation.

On ne peut pas dire que cette troisième saison de The Big Bang Theory soit, jusque-là, à la hauteur des deux précédentes (et ce n’est pas une inconditionnelle du show qui vous le dit!). Alors, quand un petit épisode de la trempe de The Vengeance Formulation fait son apparition, il ne faut surtout pas bouder son plaisir.

Rien que la scène de repas est assez symbolique. Tout le monde dans la même pièce, cela s’est fait tellement rare en ce début de saison qu’il est difficile de ne pas le remarquer. Au-delà de cela, bien entendu, la force de l’épisode est de bien jongler avec ces protagonistes, optant pour des développements qui nous changent de la routine dans laquelle nous étions coincés.

Cette semaine, Wolowitz fait bande à part, et c’est tant mieux pour lui, car il sort de son petit cliché pour redevenir drôle. Dans sa tâche, il est épaulé dans une très courte scène par la talentueuse Katee Sackhoff, incarnant la fantasmagorique Katee Sackhoff. Suite à leur troisième rendez-vous, Bernadette pousse Howard à réfléchir à l’avenir de leur relation. Il doit alors faire face à une certaine réalité : Halle Berry ou Megan Fox n’ira jamais avec quelqu’un comme lui. Le geek fantasme donc sur l’actrice de Battlestar Galactica, qui, même fictionnelle, réussit à faire remarquer qu’il ferait mieux d’arrêter d’affabuler et de retrouver Bernadette, qui, elle, est en chair et en os. On aurait pu imaginer que l’apogée de l’épisode pour Howard se trouvait à ce moment-là, mais sa chanson de fin pour séduire Bernadette vaut son pesant de cacahuètes! En plus, la jeune fille n’est pas une lumière, ce qui s’annonce fort prometteur!

Si Howard est en solo, les trois autres de la bande sont plus ou moins ensemble. C’est donc Penny qui est singulièrement moins présente cette semaine, ce qui n’est pas plus mal. Pour occuper nos trois hommes, cela va avant tout passer par Kripke, jouant un mauvais tour à Sheldon. L’intégration d’un élément perturbateur en la présence du scientifique est assez inspirée, car une fois encore, cela offre une dynamique différente. Sheldon va ensuite être poussé par Leonard à se venger, et, entrecoupé de références à Batman, le résultat va être à la hauteur, Sheldon ne faisant pas les choses à moitié.

Cela fait du bien de réellement rire devant The Big Bang Theory, dans un épisode qui réussit à bien exploiter notre bande de scientifiques. On retrouve dans The Vengeance Formulation ce qui fait fonctionner la série et qui manquait singulièrement dans la plupart des épisodes ces derniers temps.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire