La relation entre Penny et Leonard atteint un point critique quand ce dernier prononce les trois fameux mots. Wil Wheaton affronte Sheldon au bowling.

Depuis que Penny et Leonard sont devenus un couple, il y a eu multiples occasions de ne pas approuver cette décision scénaristique. Les deux personnages ont clairement souffert de cet état de fait, avec une Penny n’endossant plus que ce rôle et un Leonard beaucoup plus en retrait. Pour ne pas aider, on ne peut pas dire que tout fut particulièrement bien écrit autour, au contraire, il y a un bon lot de mauvaises idées.

Alors si Wil Wheaton est de retour pour de nouveau être confronté à Sheldon, l’épisode va avant tout être concentré sur l’évolution de la relation entre Leonard et Penny, ou tout simplement, le moment où la rupture doit avoir lieu.

Celle-ci va être précipitée par un ressort scénaristique bateau : le « I love you » de Leonard, avec sa petite amie incapable de lui dire à son tour ses trois petits mots. Cela va devenir l’éléphant dans la pièce, malgré quelques tentatives pour faire comme si cela n’était pas un problème. Quelques scènes sont bien écrites, mais le petit moment confidence de Wheaton au bowling se révèle être une facilité scénaristique un peu trop poussée.

Enfin, pendant que le couple essaie de surmonter (sans succès) cette crise, nous avons le droit à quelques dialogues geeks et du bowling. L’humour se trouvera principalement dans la première partie de l’épisode, la suite ne se révélant pas trop à la hauteur sur ce plan là. Cela est sûrement dû au fait que c’est Howard et Raj qui obtiennent les meilleures répliques au début et qu’ils sont par la suite éclipsés par Leonard et Sheldon. Au moins, on peut reconnaître à l’épisode d’exploiter tous ces personnages.

Enfin, Sheldon affronte son ennemi Wil Wheaton, donnant le jour au tee-shirt « The Wesley Crushers », sûrement le moment le plus inspiré de Sheldon Cooper de l’épisode ! Le bowling traine un peu en longueur, et autant dire que cela n’a pas la force de la première confrontation entre les deux hommes. Peut-être que cela sera pour la troisième, car encore une fois, la porte est largement laissée ouverte. Il ne faut pas abuser des bonnes idées, mais j’avoue qu’une troisième confrontation pour mettre un véritable point final au défi entre les deux hommes serait bienvenue.

The Wheaton Recurrence s’ajoute donc à la liste des épisodes sympathiques de The Big Bang Theory.