The Big Bang Theory – The Wiggly Finger Catalyst (5.04)


Alors que Sheldon décide que ses actions seront définies par des dés, Raj fait la connaissance d’une jeune femme avec qui il peut enfin communiquer sans consommer d’alcool.

Ce quatrième épisode commence somptueusement. On retrouve nos 4 amis autour de la table de salon pour une partie de Dungeons and Dragons, ambiance geek et humour piquant garantis – la recette idéale. Pourtant, l’effet est de courte durée, car les scénaristes nous subdivisent à nouveau l’épisode.

D’un côté, nous avons Sheldon qui décide qu’un lancer de dés définira tous ses choix ultérieurs, lui laissant ainsi la possibilité de concentrer toutes ses ressources intellectuelles sur son travail. Laisser le libre arbitre d’un personnage aussi compliqué se résumer au hasard, l’idée était tout simplement géniale. Mais le sujet est juste effleuré, ne nous offrant qu’une palette restreinte de gags. Il aurait été intéressant, qu’au delà de l’aspect pratique de sa vie (choix du déjeuner, choix du lieu de la pause pipi), le lancer de dés définisse un peu plus les interactions de Sheldon avec des tiers ou qu’il en tire une sorte d’expérience mathématique ; nous parlons quand même d’évènements non prédictibles, la genèse de cette série !

La deuxième storyline se concentre sur Raj qui fait la connaissance, grâce à Penny,  d’Emily (Katie Leclerc), une jeune femme malentendante. Le potentiel de cette histoire était énorme et, même si quelques phrases d’humour noir sont au rendez-vous, l’ensemble reste plutôt plat. Le personnage d’Emily est sans profondeur, ce qui est regrettable quand on connait les capacités de cette actrice. Quant à la fin, le chat vidéo de Raj avec ses parents fait sourire mais ne nous épargne pas une chute sans panache.

La surprise vient de Howard qui retire toute l’attention de cet épisode dans lequel on y découvre un Wolowitz responsable et sacrément caustique. Ainsi, lors du dîner, c’est lui qui tire son épingle du jeu : ses reparties sont drôles et permettent de sauver cette scène. Même les conseils qu’il donne à son ami en termes de drague semblent avoir évolués ; rappelons-nous les dernières saisons où sa technique n’était alors qu’une insulte à l’intellect féminin.

Ainsi, The Wiggly Finger Catalyst n’est donc pas l’un des meilleurs épisodes qui soit : le rythme est un peu lent et les situations ne sont pas utilisées à leur plein potentiel. Espérons toutefois que cela ne soit qu’un léger trébuchement et non la fin d’une odyssée que le truchement des dés nous aurait annoncée.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link