The Big Bang Theory – The Wildebeest Implementation (4.22)

Amy et Penny utilisent Bernadette pour apprendre les nouveautés de la relation entre Priya et Leonard, alors que Raj tente, avec la complicité de Sheldon, de se débarrasser de son anxiété sociale.

C’est ironiquement en filmant un épisode rempli à ras bord de personnages que la série tente de parler de solitude et des différentes façons d’y répondre. De Raj, le plus exposé, à Penny, systématiquement perdue et passive dans les scénarios, en passant par les deux couples qui trompent l’isolement en faisant appel l’un à l’autre, chacun semble y aller de son hypothèse sur le sujet. C’est donc une rythmique composée de trois blocs bien distincts et à peu près égaux en temps de parole, chose rare au sein du show, qui se met en place assez rapidement.

Comme souvent ces derniers temps, Amy se démarque véritablement de ses camarades. Cette dernière a finalement trouvé sa raison d’être, non pas au côté de son pote scientifique comme cela semblait programmé, mais dans une endurante volonté d’amitié avec Penny. Cette nouvelle vie, comme elle l’appelle elle-même, lui permet alors de créer les décalages propres à la série, entre situations conventionnelles et imagination un brin débordante d’un personnage. C’est sa récente meilleure amie qui pâtit de cette promotion : réduite à des conversations avec une paire de chaussures ou à l’éducation forcée d’une Amy qui, pour la bonne santé de la série, est sans cesse à l’ouest dans les rapports sociaux, Penny parait quasiment amorphe. Là où elle devrait se débattre dans une jalousie lourde à porter, elle ne donne que deux ou trois petits coups de pied bien faiblards.

Légèrement éloigné des enjeux principaux, Sheldon est le grand bénéficiaire de l’augmentation de personnages au mètre carré. Il peut parfois souffler, s’occuper de ses petites affaires dans son coin et finir par devenir, dans un renversement impensable, une sorte de sidekick de Raj. C’est dans cette position un tant soit peu décalée que le scientifique peut réciter ses gammes tranquillement. Son comportement intéresse alors plus que la timidité pathologique de son ami, dont la fragile storyline s’achève dans une facilité fraîchement décomplexée.

C’est enfin Sheldon, encore lui, qui remarque avec une grande pertinence que le cerveau de Leonard semble se liquéfier depuis le début de sa relation avec Priya. Jamais avare de mépris envers son colocataire, l’inventeur du jeu d’échecs pour trois personnes touche ici un point sensible. Alors que la série était jadis enveloppée toute entière dans une confortable couche geek, aujourd’hui cette originalité n’est plus que tartinée ici ou là sans grande conviction, allant même parfois, douloureux paradoxe, à l’encontre de l’harmonie des épisodes. Surgissant du néant sans la moindre pertinence, à l’image de cet improbable gros plan sur la pièce d’échec que tient Sheldon dans sa main.

Tags : The Big Bang Theory moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link