The Big C – Saison 1

Cathy, épouse et mère, apprend qu’elle a un cancer. Refusant de suivre un traitement classique trop éprouvant, ce diagnostic la pousse à vivre son existence de manière plus spontanée, bien que terrifiée par le futur.

Catherine Jamison, enseignante, épouse et mère, est diagnostiqué d’un cancer qui va lui faire complètement revoir ses prérogatives, pour la pousser à chercher la joie, la bonne humeur et la spontanéité face à la perspective qu’elle ne sera plus là dans un an.

The Big C propose donc au départ de nous entrainer dans les changements du quotidien de Cathy, décidée à prendre la vie du bon côté, sans pour autant perdre de vue la fin tragique qui l’attend. Surtout, Cathy garde son cancer pour elle, ne mettant ni son mari, ni son fils, ni son frère, dans le secret de la maladie, la transformant par la même occasion en femme lunatique. Son comportement parfois trop jovial ou excessif est pour le coup difficile à appréhender pour son entourage, aboutissant naturellement à la déduction qu’il s’agit d’une nouvelle lubie de Cathy.

C’est sur ce procédé qu’une grosse partie de la saison va se bâtir, jouant ainsi avec une certaine fraicheur, Laura Linney portant sans trop de surprises quasiment l’ensemble de la série sur ses épaules, étant au lancement sa force et sa faiblesse, car à l’exception d’elle, le potentiel (et les autres acteurs, pourtant excellents) n’était tout simplement pas exploité.

Si Laura Linney peut aisément donner le change, The Big C peut conserver une certaine maitrise technique, mais la nécessité d’évolution se fera sentir. Laissant sans rien faire pendant trop longtemps quasiment tous ses autres personnages, c’est en se décidant à les construire et à développer des storylines secondaires que la série parviendra doucement à bâtir son univers, en même temps qu’elle entrainera son héroïne sur les chemins nécessaires pour son évolution psychologique.

C’est d’abord Sean, hippie écolo refusant tout consumérisme possible et frère de Cathy, qui ouvrira la porte, pour aider son actrice principale à soutenir la série. Les opinions sans concession du personnage (et le talent de son interprète) fourniront une porte sur l’histoire familiale de Cathy, avant que lui-même ne puisse avoir le droit à ses propres développements. Une route qu’empruntera quasiment tous les personnages, s’exprimant d’abord via leurs liens avec Cathy, avant de s’émanciper pour prendre des décisions et ne plus simplement évoluer en fonction d’elle, mais juste en fonction d’eux-mêmes.

Marlene, la voisine âgée, aigrie et attachante, participera assurément au processus, trouvant dans ses connexions avec Cathy un moyen d’interagir avec le fils de cette dernière, Adam, au départ destiné à juste être un insupportable adolescent. Le fait que Marlene soit la première au courant donnera à ses échanges un double sens ayant souvent de l’importance, alors qu’Adam doit plus ou moins accepter la nature un peu folle de sa mère sans savoir ce qui la motive. L’adolescent, à travers ses relations avec les autres, parviendra à sortir du stéréotype dans lequel il avait été mis au départ.

Il faut malheureusement ne pas perdre de vue que ces évolutions, comme celle concernant Paul – le mari de Cathy -, vont être longues, et que la plupart d’entre eux endossent un rôle de faire-valoir pendant trop longtemps. Une fois sortis de ce schéma, ils fournissent de multiples possibilités à The Big C pour plonger dans une gravité que le sujet se doit de traiter, mais que la série se sera exercée pendant trop longtemps à diminuer.

Tout vient à point à qui sait attendre, finalement, car c’est dans sa dernière ligne droite que la série parviendra sans doute possible à trouver dans ces multiples interactions relationnelles de quoi construire une véritable histoire et un futur. Mélangeant avec plus de sophistication humour et drame, The Big C se termine sur ses meilleurs épisodes, promettant, en continuant dans cette direction, une belle seconde saison.

Aller plus loin …

– Se procurer la saison 1 de The big C en DVD.
– Lire le bilan de la seconde saison de The Big C.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link