Autres séries

the big c saison 2 The Big C : l’automne de Cathy (saison 2)

Dimanche 13 novembre 2011 à 7:54 | 2 commentaires | | | |

The Big C : l’automne de Cathy (saison 2)

 The Big C : l’automne de Cathy (saison 2) The Big C : l’automne de Cathy (saison 2)par .

Cathy Jamison poursuit sa lutte contre son cancer tout en gérant les différentes réactions de son entourage face à sa maladie. Son mari, Paul, doit quant à lui faire face à un marché du travail plus que capricieux alors que leur fils Adam est de plus en plus perdu.

Showtime nous a encore gâtés cet été en nous ramenant Cathy Jamison pour une deuxième saison. Nous retrouvons ainsi notre héroïne alors qu’elle apprend que le traitement qu’elle a entrepris pour lutter contre son cancer ne fonctionne pas. Même si la désertion de son amie Marlene l’a beaucoup affectée, elle va continuer à se battre pour sauver sa vie – ou tout du moins allonger le temps qui lui reste – en essayant d’intégrer un nouvel essai clinique. C’est là qu’elle y rencontrera le très sympathique, drôle et beau garçon Lee, véritable atout de cette saison avec ses réparties caustiques qui permettent de combler le vide laissé par Marlene et d’aborder la maladie sous un autre angle.

publicite

Après avoir dissimulé son cancer au cours de la première saison, Cathy doit maintenant faire face aux regards des autres. Elle est ainsi sans cesse confrontée aux réactions de sa famille, de ses amis ou encore du lycée où elle travaille. Laura Linney est tout simplement remarquable et nous offre une interprétation juste et humaine ; on a alors l’étrange sensation de voir se jouer un drame familier.

Cette saison fait également briller son mari, Paul, un personnage finement travaillé qui révèle son plein potentiel alors qu’il doit jongler entre des problèmes d’emploi, la maladie de sa femme et de dures réalités financières. Car, dans cette série, aucun tabou n’est oublié, qu’il s’agisse de l’intimité dans le couple ou le système de santé américain. Ainsi, les coups de téléphone incessants de Paul vers les compagnies d’assurance sont autant de piques lancées sur la politique de santé américaine.

Leur fils, Adam, n’est pas non plus en reste. D’adolescent lambda et totalement inconscient de la réalité qui l’entoure dans la première saison, le voici catapulté dans un monde qui lui est inconnu, avec comme seule certitude, la maladie de sa mère. Il va donc essayer de gérer ses émotions – avec plus ou moins de succès – et expérimenter pour peut-être, finalement, se trouver.

Si la famille Jamison doit affronter la maladie de Cathy, ses proches connaissent aussi leurs propres joies et peines, à l’image des multiples décisions que devra prendre Sean dans sa nouvelle vie de couple aux côtés de Rebecca. Ce dernier, réagissant avec excès dans de nombreuses situations, a réussi à entamer mon capital sympathie pour son personnage. Quant à sa compagne, elle se voit étoffée dans la première partie de saison et nous expose alors son caractère et sa capacité à dire les choses si crûment. N’oublions pas non plus notre jeune et piquante Andrea qui se voit de plus en plus impliquée dans la vie des Jamison, même si le moyen scénaristique pour y parvenir est un peu simpliste.

Dans cette saison, comme dans la précédente, les acteurs ont le ton juste, et, même si certains épisodes ont des faiblesses, on y croit. On y croit tellement que la fin de la saison est émotionnellement intense, mais sans jamais, pour autant, tomber dans le sentimentaliste cliché ou le voyeurisme.

L’été avait ainsi vu une Cathy seule face à sa maladie, tentant désespérément de se rattacher à son fils et au temps qui passe. Cette deuxième saison, nous étions en automne, et, alors que les arbres se dénudaient un peu plus chaque jour, nous avons assisté au combat toujours plus passionné de notre héroïne pour la vie.

Aller plus loin …

- Lire le bilan de la saison 1 de The Big C
- Lire le portrait de Laura Linney

Partager cet article

publicite
56 queries. 1,009 seconds.