The Brink Saison 1 : Chercher le bon humour pour éviter le pire, et échouer

The Brink Saison 1

La comédie et HBO ont une relation compliquée, car la chaine semble par moment avoir abandonné l’idée de nous faire réellement rire, mais nous offre pourtant occasionnellement une série véritablement hilarante. Avec The Brink, le problème s’étend, puisque nous avons là un show qui nest étonnement sérieux dans ses thématiques, mais passe son temps à chercher les rires en tournant à la dérision ou à la parodie son propos.

C’est une étrange approche qui vient probablement du fait que l’on nous offre trois points de vue très différents : Alex Talbot (Jack Black), le Secrétaire d’État américain Walter Larson (Tim Robbins) et le Lieutenant Commander Zeke « Z-Pak » Tilso (Pablo Schreiber).

Chacun de ces trois personnages pourrait avoir son propre show et arrive donc avec un univers différent. D’ailleurs, pendant une bonne partie de cette première saison, The Brink parait être une nouvelle forme d’anthologie avec trois histoires liées par un sujet central. Cela dit, plus les épisodes passent et plus tout se connecte.

Au point de départ, nous avons donc un coup d’État à Islamabad et un dingue se retrouve avec le doigt sur le bouton de lancement d’une bombe atomique. C’est la panique et que fait le gouvernement américain dans une telle situation ? Il panique justement.

Au scénario, Roberto et Kim Benabib cherchent alors à injecter de l’humour dans tout ça. Pour ce faire, nos trois improbables héros deviennent des hommes très imparfaits qui vont devoir à un moment ou un autre se dépasser pour sauver le monde.

C’est ainsi que Walter Larson se révèle être la personne la plus saine d’esprit à la Maison-Blanche. Si on passe le fait qu’il couche avec toutes les femmes qu’il croise et boit un peu trop, il est incroyablement bon à son travail. Et il est bien le seul.

Walter : I’m tired of being the only person in your administration who’s getting laid on a regular basis and doesn’t have to compensate for their sexual inadequacy by bombing the shit out of brown people.

Tout The Brink semble se résumer à cette blague qui réduit les hommes qui ont le pouvoir à une bande de frustrés – leur ennemi est d’ailleurs encore plus dérangé à ce niveau, ce qui explique qu’il soit dingue.

Pour résumer, nous aurions la paix dans le monde si tout le monde était sexuellement satisfait. Ce n’est pas réellement marrant et on peut même dire que cela devient un angle satirique assez paresseux à la longue. Heureusement donc que nous avons deux autres volontaires pour nous faire rire. Jack Black joue la carte de l’incompétent qui se sort des situations improbables, tandis que Pablo Schreiber, aidé par Eric Ladin, fait dans l’humour pour stoner.

Il y en a pour tous les gouts et, alors que la saison enchaine les détours afin d’entretenir la gravité et l’urgence de son climat politique, ce qui nous donne ici et là quelques bons moments de comédie. Le souci étant bien entendu qu’ils ne sont pas constants. D’un autre côté, il était difficile de faire mieux quand les scénaristes ne paraissent jamais vraiment savoir s’ils veulent jouer la carte de la parodie ou celle de la satire.

The Brink s’égare donc, se retrouve régulièrement avant de s’éparpiller de nouveau. Son humour ne suit pas, son propos se dilue et sa cohésion est très fortement testée. Essayer de faire plus simple aurait certainement été préférable au final. Heureusement que le casting est vraiment bon, car c’est bien la seule constante qui permet de rester investi dans les 10 épisodes de cette première saison qui se trouve être finalement la dernière.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link