The Cape – Razer (1.09)

Fleming et Scales passent un accord, conduisant ce dernier à vouloir se débarrasser de Max. Pour mettre son plan à exécution, il fait appel à Razer, dont personne ne connaît le visage. Ainsi, Vince intervient pour contrecarrer les plans de l’adversaire.

Suite aux derniers évènements ayant touché de près Orwell, la demoiselle va complètement s’éloigner cette semaine, en grande partie à cause de son instabilité psychologique. En tout cas, c’est ce qui servira à terminer l’épisode sur un petit cliffhanger, surtout que Vince n’est pas trop au parfum de ce que son amie est en train de vivre.

Pour le coup, il y a un peu de place pour The Carnival of Crime, dont la position dans la série et dans l’existence de Vince fut dès le début bancale. L’épisode cherche pour le coup à légitimer leur rôle, mais l’ensemble tient avant tout la route, car les interprètes y mettent de la bonne volonté. Keith David dans la peau de Max Malini aura définitivement fait tout ce qu’il pouvait pour le personnage, mais cela n’est bien entendu pas suffisant pour faire oublier tout ce qui ne va pas dans le scénario.

Cette semaine, Vince finit par prendre la place du vilain Razer qui rejoint le gang de Scales – l’opportunité pour David Lyons de se doter de son accent australien. Rien de trépidant, car Scales n’est pas vraiment un ennemi à la hauteur, mais juste une fripouille qu’il ne serait pas bien compliqué d’éliminer si quelqu’un prenait cinq minutes.

Peter Fleming ne le fait pas, car il a pour lui une utilité. Cela peut bien se comprendre, bien que la série a, ces derniers épisodes, pris une autre direction, cherchant à explorer la dualité Fleming/Chess, en ramenant d’ailleurs Elliott Gould dans la peau de Samuel, le psy personnel de Fleming. Une thématique qui a été survolée, avec quelques mises en place, mais rien d’approfondi. Malheureusement, cela correspond aussi à pratiquement tout ce qui touche le personnage, Fleming ayant été rapidement mis de côté pour que la série se dote d’un défilé de méchants. La plupart du temps, ces derniers furent à la hauteur, mais The Cape aura pour le coup peiné à faire de Fleming cette véritable figure ennemie qu’il se devait d’être et ces développements suivent trop cette logique. Le seul problème est qu’il est difficile de savoir ce qui était prévu et si cela avait du sens.

Razer possède donc un intérêt plus que limité, l’intrigue principale ne possédant pas d’éléments de surprises, et peinant à se montrer intéressante. Des petites scènes parsemées ici et là parviennent à s’imposer, mais c’est bien maigre pour sauver l’épisode. Et, c’est là-dessus que The Cape s’achève, vu que dès la semaine prochaine, c’est The Event qui reprend sa place dans la grille des programmes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link