The Big Bang Theory – The Cohabitation Formulation (4.16)

Howard a bien du mal à gérer une indépendance réclamée par sa petite amie. Pendant ce temps, Leonard se réconcilie avec la sœur de Raj, arrivée en ville depuis peu.

L’évènement est assez rare pour être remarqué immédiatement : l’épisode de cette semaine commence par un « previously on ». L’intrigue qui mérite un rappel des faits, celle dont la complexité est trop exigeante pour notre cerveau de spectateur, est la brève relation entretenue par Priya Koothrappali et Leonard. La lourdeur du rappel déborde sur l’introduction qui ne fait que lancer laborieusement la storyline d’Howard et Bernadette.

Alors que mademoiselle veut passer à l’étape supérieure, pouvoir câliner son diplômé de petit copain sans craindre une intrusion malheureuse de sa belle-mère, les réticences du garçon apparaissent assez vite. Il est clair que le but est de montrer sa dépendance totale à sa génitrice. Les scénaristes ont continuellement noté les envies de liberté d’Howard, sa volonté légèrement glauque de voir décéder sa mère, souffrances intenses incluses ou non, peu importe. Les piques sont toujours là, cachées derrière une épaisse couche de déjà vu. La question de l’évolution de la caricature, ici le personnage d’Howard et sa relation avec sa maman, n’est pas forcément des plus pertinentes, l’échec est donc inévitable.

Leonard et Priya, eux, se remettent très bien de la déconvenue sur laquelle avait fini leur précédente interaction. Une fois la porte de chambre refermée, une réconciliation, que l’on peut imaginer émouvante et déshabillée, a donc lieu. Le manque d’informations – autant sur la jeune fille que sur ses liens avec Leonard – choque, mais semble assez logique puisque cette relation n’est qu’un prétexte pour servir les intérêts d’autres personnages.

D’abord ceux de Raj, dont les efforts pathétiques pour afficher un brin d’autorité peuvent faire sourire, mais surtout ceux de Penny et Amy. C’est de cette façon que cette dernière peut afficher sa singularité par rapport à son collègue masculin : une volonté permanente de rapprochement avec Penny. L’ex de Leonard a donc largement le loisir d’afficher ses regrets d’avoir rompu avec son scientifique, Priya n’étant qu’un motif pour faire arriver en trombe cette jalousie que l’on sent venir depuis quelques épisodes et une Amy égale à elle-même.

Cet épisode expose clairement les faiblesses du show, lui qui s’était largement vendu sur ses spécificités. En jouant abondamment sur toutes sortes de clichés vieux comme le monde – de la mère juive ultraprotectrice au grand frère jaloux saupoudré de traditionalisme indien – il s’englue dans une bouillie de banalité. Seul Sheldon, agréable à voir évoluer en sidekick, parvient à faire briller soudainement une scène, dans une vanne en direction de Penny ou lors de son dernier coup dans l’eau sociale envers sa voisine, où une brève illusion le rend presque tendre.

Tags : The Big Bang Theory moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link