The Comeback : le premier retour de Lisa Kudrow (saison 1)

18 Oct 2014 à 10:41

The Comeback - saison 1

On peut faire plusieurs retours dans le monde du show-business, comme nous le prouve HBO qui a décidé, neuf ans après la première saison, de ramener sur son antenne The Comeback. Il est difficile de savoir ce qui a encouragé une telle décision, mais le milieu de la télévision a évolué et peut-être que Valerie Cherish y trouvera plus sa place maintenant qu’en 2005.

Valerie est incarnée par Lisa Kudrow et, lors de la diffusion de cette première saison, la comédienne sortait d’une décennie à camper le rôle de sa carrière, l’iconoclaste Phoebe Buffay de Friends. Pour elle, il était donc question de rebondir sur quelque chose de différent et, bien qu’elle reste dans le genre de la comédie, c’est bien ce qu’elle fit avec The Comeback.

À cette époque, il y avait une montée en puissance du format mockumentaire et la Real-TV battait son plein. Kudrow et Michael Patrick King ont alors décidé de miser là-dessus – comme le fit également à la même époque Kirstie Alley dans Fat Actress sur Showtime. L’idée était ainsi de fusionner ces éléments avec une satire de la télévision (de network) et une touche d’humour méta. Cela nous donne l’histoire de l’ancienne star d’une sitcom médiocre qui tente de revenir sous le feu des projecteurs, tout en étant suivie par une équipe de tournage qui filme un documentaire intitulé The Comeback sur ce grand retour. Concrètement, la série nous offre sans montage ce que l’équipe qui accompagne l’actrice a tourné.

L’idée a du potentiel, tout particulièrement si on est amateur de séries, étant donné que le show HBO se propose de nous inviter dès son premier épisode dans les dessous de la production avec le casting, le tournage du pilote et ainsi de suite. Le souci avec cet angle particulier est qu’il n’est pas toujours bien exploité. Il ne s’agit parfois que d’un décor comme un autre quand il n’est pas simplement question de prendre un raccourci pour taper sur l’industrie, ce qui est regrettable, car il y avait indéniablement un peu plus à en tirer.

En fait, The Comeback est avant tout l’histoire d’une quadragénaire moins talentueuse et populaire qu’elle le croit qui tente désespérément de rester pertinente dans un univers obsédé par la jeunesse. Valerie Cherish a un égo d’une dimension un peu trop importante, mais pas suffisamment pour être imperméable à ce qu’elle traverse – déceptions et humiliations font partis de son quotidien et ses victoires sont trop peu conséquentes pour compenser cela. Le souci est que la série cherche à être comique et, si elle parvient à l’être à l’occasion, elle peine tout de même à vraiment faire rire.

Ce n’est pas tant que les gags tombent à plat, mais plus que l’ambiance générale devient rapidement trop déprimante et étouffante pour que l’humour y trouve sa voie. Assez tôt d’ailleurs, Valerie laisse apparaitre des signes de malaises qu’elle camoufle parce qu’elle désespère de reconnecter avec sa gloire passée et cela peut par moment être légèrement douloureux à suivre. Le show-business est un monde cruel et avoir 13 épisodes pour faire ce point est sensiblement excessif.

Afin de compenser, The Comeback s’offre une storyline secondaire avec la vie de famille de Valerie. De ce côté, le matériel comique n’est peut-être pas foisonnant, mais il y a de quoi apporter du développement intéressant en montrant l’actrice sous un jour différent. Cela dit, cette partie du show n’est donc pas celle qui prime et cela se révèle être au bout du compte quelque peu regrettable, tout particulièrement parce que Damian Young – interprétant le mari de Valerie – est réellement excellent à chacune de ses apparitions. Le casting s’affirmera d’ailleurs au final comme étant le point fort de la série, même si les scénarii avec lequel les acteurs doivent travailler ne sont pas toujours à leur hauteur.

Il y a ainsi neuf ans, cette saison 1 de The Comeback avait du potentiel et de réels atouts, mais n’a pas su quoi en faire. Lisa Kudrow prouvait qu’elle était plus que ce pour quoi on la connaissait, mais cela n’a pas été suffisant pour faire fonctionner le show. Pour ne rien aider, elle fut diffusée en duo avec la seconde saison d’Entourage, autre satire qui s’attaquait au monde du cinéma avec un humour plus efficace et une fraicheur qui faisait vraiment défaut aux mésaventures de Valerie Cherish. L’annonce de la saison 2 fut en tout cas inattendue et on peut espérer qu’elle parviendra à se montrer plus pertinente que la première.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires