The Cry : Qu’est-il arrivé au petit Noah ?

Après le succès de Bodyguard, la BBC enchaîne sur une série d’un style radicalement différent : The Cry. Adaptation du bestseller éponyme d’Helen FitzGerald, cette coproduction britannico-australienne écrite par Jacqueline Perske (Love My Way, Little Fish) met à l’honneur Jenna Coleman (Doctor Who, Victoria) et Ewen Leslie (Top of the Lake) dans le rôle de jeunes parents, Joanna et Alistair, traversant la pire épreuve de leur vie.

Un soir, à une station-service au milieu du désert australien, Noah, leur petit garçon de quatre mois disparaît. Alors qu’autour d’eux se déploient un gigantesque engrenage médiatique et une intrusive enquête policière, le couple meurtri se dévoile et des secrets refont surface. Loin d’être un simple drame familial, The Cry est un excellent thriller qui n’a pas peur d’apporter une bonne dose de sous-textes sociaux et une analyse fine des facettes les plus sombres de l’être humain.

Addictif et parfaitement construit

L’histoire nous est racontée sur quatre épisodes d’une heure, un format court parfois difficile à appréhender. Jouant sur plusieurs temporalités et avares en explications, le premier épisode est très déstabilisant et laisse un arrière-goût amer. Le scénario semble mal écrit et les acteurs dérangent. Le coup de génie survient plus tard, alors que l’intrigue prend corps, on comprend que tout est constamment fait pour manipuler le spectateur et jouer avec ses attentes. Dès lors très addictive, The Cry est le type de série qu’il est presque préférable de regarder d’une traite pour en saisir toutes les subtilités.

Très exigeante en termes d’attention, la série adopte le même type de narration non linéaire que le roman, mais remanie l’ordre des évènements à sa sauce. Chaque épisode prend un malin plaisir à bousculer nos certitudes, jusqu’à la conclusion parfaite et ouverte juste ce qu’il faut. Véritable expérience, The Cry place les personnages en cobayes démunis et en dissèque chaque réaction avec une précision glaçante. L’enquête n’étant finalement qu’accessoire, on en pardonne les quelques incohérences qui surviennent çà et là pour se laisser porter.

Un tourbillon d’émotions éreintant

Étant donné le sujet, The Cry n’est évidemment pas de tout repos. L’ambiance est volontairement pesante, morbide, l’ensemble joue avec nos peurs les plus profondes et certaines scènes sont même difficiles à regarder. Cela n’aurait pas été possible sans les incroyables performances des deux acteurs principaux. Jenna Coleman dévoile une palette de jeu insoupçonnée. Parfaite dans le rôle de la mère détruite, elle connaît une subtile évolution, cachée dans les détails, donnant lieu à différents niveaux de lecture.

À ses côtés, Ewen Leslie n’est pas en reste. Une grande partie de l’histoire repose sur son personnage égocentrique et calculateur que la tendance actuelle n’aurait aucun problème à qualifier de pervers narcissique. L’équilibre fragile qu’il parvient à instaurer entre fascination et dégoût était un tour de force nécessaire pour rendre le tout aussi efficace. S’engage entre eux un jeu de manipulation, de secrets et de vengeance qui fonctionne parfaitement et tient en haleine tout du long.

À mesure que les faits sont dévoilés, The Cry se transforme en cauchemar. Des visions psychédéliques, magnifiques, mais dérangeantes, s’invitent de plus en plus fréquemment dans les épisodes et contribuent à développer cette imagerie. La réalisation froide et anxiogène ne laisse également aucun répit, jouant sur les rythmes et les couleurs pour véhiculer toutes sortes d’émotions. Le tout soutenu par une bande-son judicieusement choisie, le spectateur est constamment malmené. Soyez prévenus, The Cry est une expérience forte, peut-être un peu trop pour les âmes sensibles, et traumatisante pour les parents, jeunes ou non.

Un autre regard sur le couple et la parentalité

The Cry offre une vision très peu hollywoodienne des difficultés qui accompagnent l’arrivée d’un enfant. Ce tabou terrible qu’est la détresse des jeunes parents, surtout s’ils sont seuls ou délaissés par leur conjoint, est au centre de la série. Subtilement, quelques dialogues soulignent les pressions sociales autour de femmes supposées être des mères naturellement douées, mais également des conjointes aimantes et des amies présentes. Cette période d’extrême fragilité émotionnelle est parfaitement retranscrite à l’écran, avec une pudeur et un attendrissement certain.

Joanna et Alistair forment un couple toxique et illustrent la naissance insidieuse d’une emprise, le tout évidemment accéléré et exacerbé par le drame qu’ils traversent. De la romcom au film d’horreur, leur histoire ressemble à beaucoup d’autres dans lesquelles l’un des deux intéressés se retrouve pris au piège. En filigrane, The Cry s’intéresse aussi avec finesse au lien qui se crée entre deux femmes qui se succèdent auprès du même homme, entre haine et compassion.


Histoire complète et satisfaisante, ces quatre épisodes forment un tout cohérent. Franche réussite, aussi bien en termes d’écriture que d’interprétation, The Cry est une œuvre forte et marquante, mais également violente et difficile qu’il faut mettre entre des mains averties.

La série The Cry sera diffusée prochainement en France sur la chaine M6, qui n’a pas encore annoncée de date à ce jour.

The Cry (English Edition)
List Price: EUR 1,99
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link