Simon s’associe avec Sterling pour sauver le Président Martinez ; Jarvis concentre toute son énergie à les stopper. Vicky et Sean cherchent à empêcher le test grandeur nature du virus de Sophia.

Sophia reste déterminée à éliminer l’espèce humaine pour faire de la place à son peuple (sûrement en train d’agoniser) sur notre planète. Pour une raison à moitié inexpliquée, elle semble toujours convaincue qu’avoir sous son coude le Président américain – actuellement Jarvis – sert à quelque chose (le reste du monde, on s’en fout !). Il faut dire qu’elle doit prendre un certain plaisir à lui parler comme un malpropre.

Le pauvre homme se fait de toute façon avoir sur toute la ligne, et n’a tiré aucune expérience de ces visionnages de 24. Le voilà à tenter de faire croire à la Première Dame que Sterling a rejoint Simon du côté obscur de la force – et ce, après le coup de téléphone de Blake qui doit mettre plusieurs heures à être décryptée. L’orchestration de notre duo de choc Simon et Sterling se montre des plus prévisibles, mais il faut reconnaître à leur plan de donner un rôle non négligeable à la femme de Martinez, elle qui était soupçonnée d’être une traitresse il y a quelques épisodes de cela.

Sophia devrait bientôt perdre son ascendance sur le Président – en tout cas, celui en poste dans cet épisode – mais elle mène convenablement sa barque pour tout ce qui touche le virus. C’est le plus important, n’est-ce pas ? Vicky et Sean se présentent comme les seuls obstacles, mais il faut bien dire que ce n’est pas une armée qui se dresse contre elle, juste deux personnes qui ont, au moins, tiré quelques leçons de 24 (Sean, tout particulièrement, vu qu’il ne possède aucun entrainement). La pression monte dans le supermarché qui doit servir de test grandeur nature pour le virus de Sophia, où le personnel de la sécurité n’est pas des plus vifs. Une bonne chose pour Vicky, en charge de l’évacuation des lieux. On peut bien évidemment se demander pourquoi celle qui a un bagage CIA ne va pas affronter directement le virus, une responsabilité qu’endosse Sean, dont seule la débrouille légitime sa place dans cette histoire. Au moins, il faut admettre que sa technique pour arrêter le décompte se montre plutôt efficace, bien que tout ceci ne les conduise pas à Sophia et ne leur fournisse pas vraiment de piste à suivre au sujet de la menace.

Après tous ces efforts, il reste quand même satisfaisant de constater que Sophia mérite un peu sa place de chef, ne perdant pas sur tous les fronts, au contraire. Mieux que cela, elle tente de donner une utilité concrète à Leila – si ce n’est pas de l’ambition, je ne sais pas ce que c’est. Au passage, où est Samantha ?

One Will Live, On Will Die entraine donc ses intrigues avec des mises en scènes évidentes vers la conjoncture finale : le Président Martinez bientôt dans la place, Sophia prête à tous nous tuer, et Sean et Vicky qui … Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’ils vont faire au prochain épisode.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire