Quand Martinez est frappé par ce qui semble être une attaque, Jarvis tente de prendre la place du Président (par intérim), alors que Sterling cherche à l’arrêter. Michael est forcé d’aider sa fille Leila, tandis que Sean est Leila se rendent à Murmansk pour trouver les armes biologiques en possession du peuple de Sophia.

Le bras de fer entre le Président et le peuple de Sophia se poursuit, avec de chaque côté, des membres qui ne se plient pas aux ordres de leurs dirigeants.

Ainsi, après avoir accepté de devenir le pantin de Sophia (qui pour une raison inexpliquée fait du sentimentalisme alors qu’elle se prépare à tous nous liquider), les actions du Vice-Président terrassent Martinez. Une petite dose de sucrette et le voilà à terre, se dirigeant vers la mort. Jarvis pensait qu’à partir de là, tout se déroulerait comme il le voulait, mais cela serait bien trop court, et il faut bien occuper les 45 minutes. Ainsi, le Président ne va pas tout de suite rencontrer la Faucheuse, installant dans la Maison Blanche une pression différente qui permet à Sterling de sortir de son fauteuil pour chercher à exposer le Vice-Président.

Malheureusement, il va se frotter à l’arme ultime des scénaristes : le timing ! Après avoir judicieusement utilisé les caméras de sécurité, il part à la chasse à la goutte de café pour découvrir ce qui a terrassé le Président et qui pourrait bien évidemment exposer Jarvis, vu que l’abruti est sur les films – mais de dos. Seulement, entre le service de ménage et l’orchestrateur, les preuves se sont quelque peu volatilisées dans la nature (pour autant qu’on puisse appeler cela des preuves), mais chance pour Sterling, une possibilité s’offre encore à lui … Le café sera-t-il suffisant pour coincer Jarvis et sauver la vie du Président ? Réponse au prochain épisode.

En attendant, les aventures de Leila se poursuivent, entrainant avec elle son cher père. L’absence de finesse psychologique enlève tout potentiel à Michael pour transcender la crise dans laquelle il se trouve – divisé entre sa fidélité à son chef et son amour pour sa fille – et il se contente tout simplement de faire le ménage. La suite logique voudra qu’ils quittent les lieux, mais leur utilité au sein de la série laisse franchement à désirer.

Certes, un coup de téléphone de Leila et Sean accepte tout ce qu’on lui a dit, mais le jeune homme est quand même bien mieux avec Vicky (l’idiot n’arrive pas à comprendre pourquoi elle l’aide), même s’il n’est pas pour autant extrêmement bien loti. Le duo ne fait qu’aller d’un point A à un point B sans véritable réflexion derrière, ce qui empêche l’intrigue de se doter d’un minimum de consistance. Ce qui les anime est beaucoup trop léger, et cette façon de foncer tête baissée, mais héroïquement annihile la pincée de crédibilité qu’il pouvait y avoir.

The Event se poursuit dans la lignée des précédents épisodes, avec son lot de rebondissements, de traitrises et de manipulations – le tout n’étant malheureusement pas vraiment palpitant, mais la série maintient le cap vers sa fin de saison.