The First Saison 1 : Un trop long décollage pour Mars (sur OCS)

8 Oct 2018 à 17:00

Première création de Beau Willimon après House of Cards, The First n’est clairement pas dans la lignée de la série politique de Netflix. Bien au contraire, puisque cette coproduction entre Hulu et Channel 4 se propose de nous envoyer quelques années dans le futur pour suivre la préparation d’une mission sur Mars.

The First se présente alors au premier abord comme étant une sorte de préquelle à Seul sur Mars, mais se révèle être bien différente dans l’approche scientifique et surtout narrative.

Tout débute avec l’équipage de Providence I qui décolle et périt quelques minutes plus tard dans une explosion. Une fois que cette catastrophe est expliquée, Laz Ingram (Natascha McElhone), responsable du projet, commence le combat pour obtenir l’autorisation de lancer une seconde mission. Cela la poussera à recruter Tom Hagerty (Sean Penn) qui avait été écarté de la première mission et qui fait face à des difficultés personnelles quand il reconnecte avec sa fille qui est tombée dans la drogue après la mort de sa mère. Entre la politique et les problèmes techniques, la mission est compliquée et la route pour y arriver s’annonce longue et semée d’embûches.

On ne peut d’ailleurs pas dire que The First fasse dans la précipitation. Au contraire, il n’est aucunement question de décoller avant le season finale et il y a du travail à faire pour y parvenir. Le souci est que, ce que Beau Willimon a en tête, ce n’est pas vraiment ce à quoi l’on pense quand on imagine ce que pourrait être une série sur la préparation d’un voyage sur Mars.

En effet, cette première saison ne s’occupe pas spécialement de l’entrainement des astronautes ou de ce qui sera requis pour vivre sur la planète. En fait, cela ne parle pas non plus réellement des astronautes. À la place, nous avons le droit à une série sur la relation compliquée entre un père célibataire et sa fille en perdition qui cherche à dépasser la mort de sa mère. Le tout étant noyé dans un discours pour la promotion du sacrifice individuel au nom de la construction d’un futur pour l’humanité.

Il devient apparent que The First essaie d’être deux séries en une, mais elle ne devient jamais vraiment celle qu’elle devrait être. Le souci est autant que le rythme est peu soutenu, ce qui est peu aidé par une propension des scénaristes à plonger dans un existentialisme qui encourage les réalisateurs à s’aventurer dans le territoire de Terrence Malick, que la structure narrative est terriblement rigide.

Beau Willimon voulait nous offrir un drame humain, mais il est tellement absorbé par la manière de raconter son récit qu’il en oublie justement l’élément humain. Tom Hagerty est installé d’emblée comme étant la figure centrale, mais apparait n’être finalement qu’un acteur secondaire dans sa propre histoire. Sean Penn parait jouer dans un show différent des autres et le reste du casting jongle du mieux possible avec ce qu’on lui donne, et c’est bien souvent trop peu.

Si Natascha McElhone et LisaGay Hamilton finissent par s’imposer brillamment à la tête de la série, c’est parce qu’elles sont bien les seules — en dehors de Sean Penn et Anna Jacoby-Heron qui joue la fille de Tom — qui ont des développements sur toute la saison. Hannah Ware et James Ransone incarnent par exemple des astronautes en compétition dans un épisode et ils sont à peine présents par la suite.

Dès le départ, le problème de The First est qu’elle est écrite comme si l’on était déjà pleinement investi dans l’intrigue avant même d’être familier avec ce qu’elle voulait nous raconter. Dès lors, il est difficile de réellement s’immerger dans le récit avant que le décollage de la fusée ne se profile à l’horizon, et c’est bien trop tard.

Certes, cette saison est visuellement aboutie et offre de choses intéressantes dans la construction de son histoire, mais tout ceci est bien trop stérile. Avec l’aspect scientifique qui est globalement négligé, The First est une accumulation d’occasions manquées, ponctuées d’idées intrigantes qui n’ont pas l’espace pour se développer. L’ensemble apparait être le travail d’un scénariste plus préoccupé par ses concepts que par son récit. C’est bien dommage.


La diffusion de la saison 1 de The First débute le mardi 9 octobre 2018 à partir de 20h40 sur OCS Max.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link