The Flash : Le piège (1.20)

29 Avr 2015 à 16:07

The Flash - The Trap (1.20)

Le masque d’Harrison Wells est enfin tombé. Barry et le reste de l’équipe sont donc décidés à le piéger pour révéler sa vraie nature. C’est le moment que choisit Eddie pour demander Iris en mariage.

Tous les éléments sont en place pour le final. Avec Caitlin enfin convaincue de l’identité cachée du docteur Wells, il faut maintenant s’employer à découvrir la vérité. The Trap va comme souvent être généreux dans son nombre d’informations délivrées, très (trop ?) pédagogique dans son explication des différentes chronologies et malheureusement toujours très maladroit à propos d’Iris.

L’épisode débute d’ailleurs là où Who is Harisson Wells ? terminait : dans la pièce secrète de S.T.A.R. Labs. Cette séquence avec Gideon marque une grosse avancée dans la mythologie et surtout l’ouverture pour la fin de saison, mais également le point de départ de nouvelles intrigues et de nouvelles opportunités pour la saison suivante (et sans doute au-delà). Barry en apprend beaucoup sur lui-même et sa vie future grâce à cette séquence tout à fait passionnante.

Le reste de The Trap va malheureusement ne pas réussir à suivre et enchaîner les scènes plus ou moins médiocres. Malgré son indéniable sens du divertissement, l’épisode préfère encore et toujours jouer la carte du gros sabot à coups de flashbacks pas tous inspirés plutôt que celui de la subtilité. À l’image de la découverte d’Iris sur l’identité du Flash, de manière on ne peut plus imbécile, l’épisode va se contenter de peu. Cela dit, il y a quelques surprises et trouvailles bienvenues.

Tout le monde s’accorde donc sur le fait de piéger Wells pour le confronter à ses actes et au meurtre de Nora. Les rêves de Cisco sur la fameuse réalité alternative pré-voyage dans le temps du Flash font donc leur retour. Toujours aussi pratique pour amorcer la motivation à traquer Wells, cette explication a le mérite d’apporter deux scènes intéressantes : la plongée « éveillée » de Cisco dans son rêve permet de faire briller le sidekick, puis la réalisation du piège, qui joue sur la référence de l’épisode concerné (Out of Time – 1.15) en refaisant, avec des erreurs volontaires, la scène du meurtre de Cisco. Avec les nouveaux éléments à notre disposition, il y a là un vrai plaisir à « revoir » cette scène qui explore – sans doute pour la dernière fois- la relation entre Wells et Ramon.

Mais fallait-il VRAIMENT s’intéresser au couple Eddie-Iris de cette façon ? Les ficelles pour raccorder à « l’amour éternel » entre Barry et Iris suffisaient largement en introduction (les haters de la journaliste en ont visiblement pour jusqu’en 2024, au moins !) pour ne pas avoir en plus quelques scènes qui tenteraient de nous convaincre du contraire. Le lieutenant Thorne est beaucoup plus intéressant confronté à Wells en fin d’épisode, là où il reste visiblement des zones d’ombre sur le lien des deux hommes, et surtout ce qui retient Wells à se séparer de son « parent ».

Puis il y a donc Iris. Cela aurait pu être un évènement, mais, toujours aussi peu inspirés quand il s’agit de s’occuper d’elle, les scénaristes ont donc opté pour un souvenir sensoriel, une fraction de seconde d’intensité pour faire exploser la vérité. Ils auront bien vainement essayé de la faire travailler (cf. le gros dossier rouge remis à Barry, avec tout plein d’informations dedans), mais avoir l’homme le plus rapide du monde en face d’elle – et très mal à l’aise dans le mensonge – ne la font pas pour autant sourciller d’un iota. Une fois l’inévitable discussion qui suivra dans le prochain épisode, peut-être pourrons-nous passer à autre chose.

Il faut en plus se coltiner le numéro de l’arroseur arrosé. Évidemment, Wells est beaucoup plus intelligent que ce que le groupe a voulu croire, mais la fin de l’épisode fait ressembler le tout à un remplissage forcé (encore un) pour arriver à une saison de 23 épisodes. Celui-ci, à part quelques séquences indispensables, aurait largement pu se fondre dans un autre où les Flash se retrouveraient enfin face à face. Reste l’épilogue, où Tom Cavanagh, tout en froideur, interprète un Wells attendri par Barry, et souligne la relation indispensable, mais vouée à l’échec des deux hommes. Un beau spectacle, qui espérons-le, va enfin prendre forme dans les trois derniers épisodes de cette saison.

Tags : The Flash Tom Cavanagh moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link